Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Politique

« Le Mythomane » : ITW de Salim LAÏBI par le site Noir et Fier (NOFI) – Suite et fin 

Nous avons tous entendu parler (et continuons d’entendre parler) d’Alain Soral. Ce monsieur aux motivations obscures qui s’érige souvent en dissident et défenseur des opprimés. Seulement voilà, à plusieurs reprises, force a été de constater qu’il n’était pas celui qu’il prétendait, ni pour ses prises de positions concernant les descendants d’immigrés, ni même en tant qu’intellectuel.

Soral le boxeur, Soral l’académicien, Soral le philosophe… tous des personnages purement inventés dans le but de prospérer dans le star-système. Salim Laïbi, auteur de Le Mythomane, a réalisé ce long travail d’enquête pour nous livrer de sordides vérités sur ce supposé Robin des Bois des temps modernes.

Politique

« Le Mythomane » : ITW de Salim LAÏBI par le site Noir et Fier (NOFI) – Partie 2/3 

Nous avons tous entendu parler (et continuons d’entendre parler) d’Alain Soral. Ce monsieur aux motivations obscures qui s’érige souvent en dissident et défenseur des opprimés. Seulement voilà, à plusieurs reprises, force a été de constater qu’il n’était pas celui qu’il prétendait, ni pour ses prises de positions concernant les descendants d’immigrés, ni même en tant qu’intellectuel.

Soral le boxeur, Soral l’académicien, Soral le philosophe… tous des personnages purement inventés dans le but de prospérer dans le star-système. Salim Laïbi, auteur de Le Mythomane, a réalisé ce long travail d’enquête pour nous livrer de sordides vérités sur ce supposé Robin des Bois des temps modernes.

Politique

« Le Mythomane » : ITW de Salim LAÏBI par le site Noir et Fier (NOFI) – Partie 1/3 

Nous avons tous entendu parler (et continuons d’entendre parler) d’Alain Soral. Ce monsieur aux motivations obscures qui s’érige souvent en dissident et défenseur des opprimés. Seulement voilà, à plusieurs reprises, force a été de constater qu’il n’était pas celui qu’il prétendait, ni pour ses prises de positions concernant les descendants d’immigrés, ni même en tant qu’intellectuel.

Soral le boxeur, Soral l’académicien, Soral le philosophe… tous des personnages purement inventés dans le but de prospérer dans le star-système. Salim Laïbi, auteur de Le Mythomane, a réalisé ce long travail d’enquête pour nous livrer de sordides vérités sur ce supposé Robin des Bois des temps modernes.

Informations

Perdu : tentative avortée de censure de notre chaîne Youtube par Soral 

Tout le monde se souvient de la tentative de censure visant notre chaîne Youtube et fomentée par Grosal qui a adressé le 10 septembre 2015 un courrier à l’hébergeur vidéo en invoquant la violation des droits d’auteur alors qu’il ne s’agissait que d’une banale capture d’écran nécessaire et indispensable au travail d’analyse. Il a usé également de diffamation et de mensonges pour faire censurer le site lelibrepenseur.org en envoyant à l’hébergeur un courriel en anglais dont voici un extrait : « Nous allons déposer de nombreuses plaintes contre M. Salim Laibi, propriétaire du site lelibrepenseur.org pour harcèlement, insultes, calomnies, menaces, menaces de violence et de mort » !!! C’est d’autant plus extraordinaire et cocasse que ça n’a jamais été le cas et que c’est plutôt LLP qui a reçu plusieurs menaces de mort qui l’ont conduit à déposer lui-même plusieurs plaintes devant la police (Ahhh l’inversion accusatoire !). Les petites chochottes se sentent menacées ! C’est qu’elle a les michokottes la poule mouillée.

Politique

Devoir de mémoire : quand Grosal trouvait que LLP écrivait mieux que Nabe ! 

Ahhh le devoir de mémoire de Soral se retourne contre lui comme toujours ! N’est-ce pas lui qui, en 2013, les 20 et 26 septembre, félicitait les Naboscopies en s’exclamant : « Il écrit bien Salim ! » et mieux encore « Il écrit bien Salim. Mieux que Nabe finalement » ! N’est-ce pas magique ? Surtout que Nabe écrit infiniment mieux que le gourou junkie ; on vous laisse donc en tirer la conclusion qui s’impose…