C’est assez spectaculaire car tout ce qui a été fait par ce gouvernement lors de cette crise sanitaire tourne au fiasco. Cette application téléphonique qui a coûté une fortune n’a été téléchargée que par très peu de gens, un peu plus d’un million, et n’a détecté que très peu de cas. En réalité tout ceci est parfaitement compréhensible étant donné le nombre de mensonges et de cafouillages dont l’exécutif s’est rendu responsable et coupable depuis le début de l’épidémie.


Le secrétaire d’État chargé du numérique, Cédric O, a présenté ce mardi matin un premier bilan de l’application de traçage StopCovid.

Trois semaines après son lancement, elle n’a donné lieu pour l’instant qu’à 68 déclarations de tests positifs et 14 notifications.

Un bilan pour le moins mitigé ! Si l’application StopCovid, qui vise à lutter contre la pandémie de Covid-19 en France, a été téléchargée près d’1,8 million de fois, sur les plateformes Android et Apple, depuis sa mise en service le 2 juin, elle a aussi été désinstallée par 460 000 personnes, c’est-à-dire une sur quatre, et 100 000 de ces téléchargements n’ont jamais donné lieu à une activation.

Pour les autres utilisateurs, c’est à dire ceux qui l’ont conservée et activée, seules 68 déclarations de test positif ont été enregistrées, dans tout l’Hexagone, pendant ces trois semaines. Quant au nombre de notifications, permettant d’alerter un utilisateur en cas de contact prolongé avec un malade du Covid-19, elles sont au nombre de… 14.

Elliot Alderson@fs0c131y

Chiffres :
– 68 personnes se sont déclarées malades via l’app
– 14 personnes ont été notifiées

Cédric O confirme que le nombre de désinstallations augmente en flèche ces derniers jours « plusieurs dizaines de milliers »

Voir l'image sur Twitter


Photo d’illustration : Cédric O., secrétaire d’Etat chargé du numérique. / AFP

La Dépêche  [La Rédaction]

23 juin 2020