Les choses sont claires, limpides car logiques : la vaccination de masse en pleine pandémie ne peut que sélectionner des variants plus résistants créant un cercle vicieux interminable.