La situation est de plus en plus claire, les politiciens franc-maçons ne se cachent plus, le parjure est, à leurs yeux, un outil comme un autre, à l’image du compas ou de l’équerre…Il fait partie de leurs mœurs