Robert-Menard-critique-les-musulmans-qui-ont-protege-des-eglises-durant-Noel-depuis-quand-les-pyromanes-protegent-des-incendies


Alors là !!! Il est de plus en plus ridicule le Ménard, dans ses positions d’agent subversif, stipendié par les Yankees. S’il y a bien des pyromanes dans ce pays, c’est bien lui et ses semblables qui attisent le sentiment d’islamophobie et mettent le feu aux poudres de la prochaine guerre civile ! Il suffit de voir la vidéo de Maxime Vivas expliquant son livre La face cachée de RSF pour comprendre qui est cette crapule. Ce livre est tout simplement explosif et démontre que Ménard a été salarié de la CIA et qu’il a travaillé avec les pires terroristes anti-castristes du monde ! Ses amis étaient à l’époque classés dans le Top 10 des hommes recherchés par le FBI.
Mais il me vient une question à l’esprit, car on voit de plus en plus de catholiques nationalistes fleurir ici et là, sauf que ces derniers n’ont jamais mis les pieds à la messe et certainement pas le dimanche matin (On pense notamment à Soraël, Marine Le Pen, Collard…). Du coup, on pose cette question simple : dans quelle église le traître Ménard va-t-il prier régulièrement ?



Robert Ménard adore Noël. Il le prouve chaque année en revendiquant l’installation, dans l’enceinte de la mairie de Béziers, d’une crèche de la Nativité. Mais si le maire élu avec le soutien du FN apprécie les santons de Jésus, Marie et Joseph, il se moque un peu de l’esprit de Noël, cette idée de fraternité entre les peuples, quelles que soient leur origine ou leur confession.

Par exemple, Robert Ménard n’a pas vraiment apprécié que des musulmans protègent la messe de Noël à l’Eglise de La Devèze, à Béziers. Comment ? Des musulmans qui assurent la sécurité d’un lieu de culte chrétien le jour de Noël ? Un pur scandale selon l’élu local qui, apparemment, n’aime pas que des personnes d’obédience musulmane agissent dans sa commune. « Dans quel pays vit-on ? Où est passée la France ? » se questionne-t-il dans un communiqué avant de dénoncer cette « garde musulmane ».

Serait-ce de la jalousie de la part de monsieur le maire, rappelé à l’ordre après la création de sa milice locale, pardon, sa « garde biterroise » comme il l’appelle ? Celui qui rêve de retrouver la France de Charles Martel ajoute :

Une garde musulmane « protégeant » une église catholique. Contre qui ? Des hordes de moines bouddhistes ? Des chamans sibériens ? Oui, de qui se moque-t-on ? Et où va ce pays ? Depuis quand les pyromanes protègent des incendies ?

Voilà. Les musulmans sont donc, du point de vue de Robert Ménard, des « pyromanes ». Tout simplement. Parce que oui, dans l’esprit de monsieur le maire, les personnes qui pourraient attaquer des églises ne sont pas des terroristes mais des musulmans…

Dans la journée du 26 décembre, Robert Ménard a tenu à préciser ses propos peut-être trop subtils. Dans un tweet, l’élu de Béziers a expliqué que cette initiative prise par des musulmans était « un avant-goût de libanisation de la France »

Des « milices #musulmanes  » qui « gardent » nos #églises. Comme un avant-goût de libanisation de la #France…
— Robert Ménard (@RobertMenardFR) 26 Décembre 2015

Les personnes qui ont saccagé une salle de prière musulmane, vendredi  25 décembre à Ajaccio, n’ont pas droit aux mêmes égards de la part du maire de Béziers. Si les musulmans sont des « pyromanes », le saccage d’un lieu de culte musulman encore est, pour Robert Ménard – et comme de nombreux cadres FN – « la conséquence du laxisme total de ‘L’État’ français… ».

#Corse : les émeutes d’#Ajaccio sont la conséquence du laxisme total de « L’Etat  » français…
— Robert Ménard (@RobertMenardFR) 26 Décembre 2015

Cette attaque faisait suite à l’agression de deux pompiers et d’un policier dans la nuit du 24 au 25 décembre.