Le Figaro est en train de virer « complotiste » et confirme notre travail du 5 novembre 2020 concernant la saturation des lits de réanimation en France depuis au moins 2 décennies. Nous vous invitons à revoir la vidéo ci-dessous pour vous convaincre de cette réalité qui n’est certainement pas une nouveauté due au covid19.



« Un rapport de la Fédération de l’hospitalisation privée est même plus sévère encore : en 2017, d’après les chiffres de la FHP-MCO, les établissements publics avaient un taux d’occupation de 93,6 % en moyenne de leurs lits de réanimation, et les établissements privés, 99 %. En nette tension, donc, tout au long de l’année. » 





La saturation des services de réanimation est-elle un phénomène habituel ?

LA VÉRIFICATION – Des médecins soutiennent que les services de réanimation des hôpitaux n’ont pas attendu le coronavirus pour arriver à saturation : ce serait même un phénomène cyclique. Qu’en est-il vraiment ?

LA QUESTION – Plusieurs médecins hospitaliers ont récemment rappelé que la saturation des services de réanimation n’est pas un phénomène nouveau, propre à l’épidémie de Covid-19. Ci-dessous par exemple, le Dr Gérald Kierzek soutient sur le plateau d’Éric Brunet (LCI) que les services de réanimation des hôpitaux débordent chaque année depuis 2017 : « chaque année avant le coronavirus, c’était saturé, on était au-delà de cette fameuse barre des 4.000 » (qui correspond, rappelle-t-il, au seuil d’alerte qui permet de parler d’une saturation des services)…