soral-ment-manipule-lecteurs-2-llp


Nous avons reçu un courriel expliquant que le gourou sénile était en état d’arrestation et que des policiers étaient allés le récupérer chez lui. En réalité, comme je vais le prouver maintenant, il n’est pas question du tout d’arrestation mais tout simplement de convocation à l’effet d’être entendu par un juge, rien d’autre.

Ayant déposé plainte, au niveau du TGI de Marseille, contre ce voyou récidiviste, pour diffamation, après qu’il m’eut accusé, au lendemain des attentats de janvier 2015, d’avoir appelé au djihad en France, Monsieur Alain Soral n’a jamais daigné répondre au juge d’instruction. Cette dernière l’a convoqué à plusieurs reprises mais il n’a jamais estimé nécessaire de se présenter afin de s’expliquer devant elle. D’autant qu’il donne de fausses adresses à chaque fois comme celle du hameau qu’il a acheté avec Dieudonné dans la Nièvre alors qu’il sait très bien, ainsi que son avocat, qu’il n’habite pas là-bas ! Il est clairement en train d’organiser son insolvabilité afin d’échapper à la justice.

Le procès s’est tenu au TGI de Marseille le 24 janvier dernier en l’absence du gourou qui devait d’ailleurs dormir à cette heure précise. Le journal local La Provence a relaté le procès dans l’article ci-dessous. Il confirme donc qu’un mandat d’amener a été délivré afin d’obliger le mythomane récidiviste à s’expliquer devant le juge d’instruction, ce qui n’a pas été possible malgré les nombreuses tentatives. Rappelons qu’une autre plainte a été rejetée par la justice car ils n’arrivaient pas à trouver le gourou !!! Ce même gourou qui possède pourtant plusieurs entreprises en France, une association, une SCI, est marié et réalise des conférences publiques sur le territoire…

Pire encore, figurez-vous que la seule défense utilisée par le gourou sénile est la suivante : « Ce n’est pas moi qui l’ai fait » !!! Effectivement, son avocat, Me Lahcen Drici, a plaidé cette excuse ridicule qui prouve encore une fois le manque de courage et de virilité de son client (lire l’article ci-dessous). En d’autres termes, il nie tout simplement que la page Facebook officielle de Soral soit la sienne. Pourtant, il vient d’être condamné gravement par le TGI de Paris après les insultes qu’il a postées envers le couple Klarsfeld. Ainsi donc, la stratégie choisie et adoptée par Soral et son avocat est la suivante : ne jamais se rendre aux convocations des juges, ni se présenter à la barre afin d’échapper à l’interrogatoire compromettant qui prouverait qu’il a tort sur toute la ligne. C’est pourtant simple de prouver si oui ou non j’ai appelé au djihad ! Il suffisait pour lui d’apporter des preuves factuelles : articles, vidéos de conférences ou d’interviews, extraits de livres… Pour ce faire, il évite de se rendre aux convocations en donnant de fausses adresses. Ensuite, son avocat, Me Lahcen Drici, va tenter de s’en sortir par des pirouettes juridiques et ce, malgré la présence dans le dossier d’un constat d’huissier établi en bonne et due forme.

Encore une fois, voici donc les preuves factuelles que ce petit voyou n’est rien d’autre qu’un menteur pathologique comme maintes fois démontré dans le livre Le mythomane – La face cachée d’Alain Soral. Très courageux sur Internet, dans son monde virtuel, sous Subutex, puis courageux comme un enfant de 4 ans lorsque la réalité le rattrape et vient frapper à sa porte. Dans tous les cas, ce procès a déjà été gagné puisqu’il aura permis de démontrer qu’Alain Soral est un menteur incapable de maintenir et encore moins de prouver ses allégations. Ce procès aura également permis de prouver qu’Alain Soral est un pleutre qui n’assume pas ses propos. Il aura prouvé enfin qu’il ne craint pas le ridicule en affirmant à la barre que sa page Facebook officielle n’était pas la sienne et ce, de la bouche même de son avocat. Bref, merci pour ce grand moment d’anthologie.

Il ne lui reste plus qu’à lancer un énième appel aux dons afin de pouvoir se payer l’essence et l’assurance de sa moto Godet Égli-Vincent à 70.000 € ! À vos chèques les pigeons…


article-provence-proces-soral


Rappel :