Interview très intéressante de M. Alexandre Langlois, policier syndicaliste Vigi, qui explique comment le système administratif de la police le harcèle pour le faire taire – lui et M. Anouar Noam… – car ils dénoncent des faits très graves de manipulations des chiffres de la délinquance mais pas que. Monsieur Langlois nous explique que le directeur adjoint du renseignement – Nicolas de Leffe, neveu de l’ex- président VGE – à Paris a été surpris la main dans le sac puisqu’il a volé de l’argent de la caisse antiterroriste afin de financer les traites de son château de province ! On comprend mieux pourquoi la France va si mal. Il a simplement été rétrogradé tandis que de pauvres hères ont écopé de la prison ferme pour le vol d’un fromage… M. Nicolas de Leffe est également Contrôleur général de la Police nationale (grade supérieur à celui de commissaire), rappelons que 50 % de ces contrôleurs sont francs-maçons

Le témoignage dans son intégralité est vraiment choquant au plus haut point et doit être diffusé au plus grand nombre et au plus vite afin de les soutenir et de dénoncer ce dangereux désordre.



RDV le 20 février à Paris – 8h30 – pour les soutenir à la Préfecture de Police de Paris. Sans oublier la pétition de soutien et la cagnotte.


Alexandre LANGLOIS, Noam ANOUAR, Axel RONDE, et bien d’autres membres actifs de notre syndicat sont abusivement poursuivis par l’administration, et parfois menacés de révocation de la fonction publique, sous des prétextes fallacieux. Ils ont exprimés des idées nouvelles en vue d’améliorer la qualité et l’intégrité du service public. Ils n’ont contrairement à d’autres, ni volé, ni mollesté ni abusé personne.

Seule contre tous, notre organisation a dénoncé la falsifications des chiffres de la délinquance par notre haute hiérarchie, suspectée d’être appatée par les primes sur « résultats » ;

Ensuite, notre organisation a déposé plainte, puis s’est constituée partie civile dans ce qui est devenu « l’affaire d’Etat BENALLA/MACRON » , notamment après la disparition du fameux coffre du mis en cause.

Nous avons appelé dès le début du mouvement à soutenir les gilets jaunes et leurs revendications sur le pouvoir d’achat et même déposé un préavis de grève ; repris par les personnels de police technique et scientifique.

Notre organisation s’est positionnée contre l’Etat d’urgence, et appelé à une réponse politique et non répressive face aux revendications des gilets jaunes.

Enfin, nous avons déposé un recours pour l’annulation du scrutin des élections professionnelles, conduites de façon à favoriser les syndicats dits majoritaires, aux ordres de la place Beauvau.

Alexandre a reçu une convocation à un conseil de discipline, pour ses actions syndicales au motif de manquements : au devoir de réserve, d’exemplarité, de loyauté et atteinte au crédit et renom de la police nationale. Il doit se tenir le 14 février 2019 à 9h15 à la Préfecture de Police. Noam est également poursuivi pour avoir publiquement déclaré être Bamboula, en solidarité avec les victimes de racisme et de violences policières.

VIGI Ministère de l’Intérieur appelle à la solidarité du peuple français pour défendre les interêts et la dignité de ses membres, pour que nous puissions continuer de dire la Vérité sur ce passe au sein de la Police Nationale.