Le talc Johnson & Johnson a été jugé cancérigène. | Reuters

Il est certain à 100 % que celui qui a, le premier, dénoncé ce talc dangereux a été traité de complotiste ; je vous laisse imaginer comment l’aurait traité nos journalistes hexagonaux, sauf que maintenant que la justice a passé et qu’elle a condamné Johnson & Johnson à une amende record, certains vont éviter de trop faire les marioles. Sauf qu’il reste néanmoins une question à poser : comment se fait-il qu’une entreprise aussi gigantesque avec les meilleurs ingénieurs, médecins et pharmaciens au monde puisse commercialiser à grande échelle un tel poison sans qu’ils ne s’en rendent compte ? Étant donné qu’il est impossible statistiquement qu’ils soient tous stupides à ce point, il ne reste plus qu’une seule solution raisonnable, c’est fait exprès.


Accusé de commercialiser un talc cancérigène, le groupe pharmaceutique américain a été condamné à verser 4,69 milliards de dollars de dommages et intérêts à 22 familles américaines.

Il va faire appel.

C’est la sixième plus grosse amende jamais infligée à une entreprise américaine. Un tribunal du Missouri vient de condamner le groupe pharmaceutique Jonhson & Johnson à verser 4,69 milliards de dollars de dommages et intérêts dans un procès intenté par 22 femmes (dont six sont décédées) et leurs familles. Les plaignantes accusent le groupe d’avoir commercialisé des produits à base de talc contenant des résidus d’amiante. Une substance…[…]


Lucas Mediavilla – Les Échos