Je viens de voir ce film d’une grossièreté assez confondante. Il est question des 750.000 enfants disparus chaque année aux USA dont 0,3% ne sont jamais retrouvés ce qui nous fait la somme extraordinaire de 2250 anges qui disparaissent CHAQUE ANNÉE ! En France, selon l’ex-garde des sceaux, Marylise Lebranchu, cela concerne 1000 disparitions qui se retrouvent dans les « cd rom Ulrich » et autres vidéos semblables que Jacques Dugué adore collectionner et commercialiser. Le triumvirat démoniaque Bundy/Lee Lucas/Toole (qui furent amants) n’a-t-il pas à son actif des centaines de disparitions (on parle de plus de 700)  qu’il offraient à une secte satanique « La main de la mort », selon les propres aveux de Ottis Toole ! Secte dans laquelle étaient pratiqués cannibalisme, sorcellerie, zoophilie, nécrophile… Un autre film, Borderland, n’a-t-il pas mis en scène l’histoire vraie d’un trafiquant de drogue mexicain (Voir la fiche wiki du gourou homosexuel Adolfo Costanzo + sa seconde Sara Alderte) qui offrait des âmes humaines aux démons (torture, cannibalisme, sorcellerie et magie noire) afin de jouir de l’invisibilité lors des passages des frontières US. On y croit ou pas, on trouve ceci stupide sauf que ce sont des affaires criminelles qui ont été jugées par les tribunaux et dont la presse a déjà longuement parlé. Ces pratiques existent, c’est un fait indéniable.

Revenons à notre film. Il s’agit de conter la vie d’un village – Cold Rock – touché par la crise et dont 18 enfants ont été kidnappés par un certain « Tall Man » qui terrorise toute la ville. C’est Jessica Biel, jouant le rôle d’une infirmière, qui vole les enfants à leurs parents et devinez pour en faire quoi ?!! Pour le compte d’un genre d’organisation secrète qui ne leur voudrait que du bien puisqu’elle les éduque dans des familles bourgeoises en milieu citadin, leur apprenant les arts du dessin et de la danse ! Et croyez-moi, c’est le scénario vrai et ridicule de ce film abruti qui tente de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Donc, après cela chers lecteurs, ne vous posez plus de questions. Point de complot satanique en ce bas monde, les enfants disparus ne se retrouvent pas dans le commerce sexuel criminel et pédophile le plus démoniaque qui soit, ils sont juste en train de finir, en ce moment même, leur leçon de violoncelle avant de s’attaquer au cours d’équitation. La bêtise yankee n’a absolument aucune limite.