Témoignage choc d’un ex-salarié , Abdelwahab, agent de sécurité de la mosquée de Paris qui affirme avoir déposé une main courante au commissariat du 5e arrondissement pour le vol des dons des fidèles. Son témoignage est précis et circonstancié ; il affirme être disposé à être confronté aux responsables actuels de la mosquée. Il affirme également que les caméras de sécurité sont mises hors tension au moment où l’argent des dons est récupéré afin de ne pas laisser de preuves. Il explique qu’un véhicule Peugeot 308, dont l’utilisation est plus que douteuse, a été acheté 40 000 € . Selon lui, les jardins internes non visibles de la mosquée sont dans un état d’abandon honteux, contrairement à l’entrée qui, elle, donne sur la voie publique et est financée par la mairie de Paris. Il reviendra également sur la location du restaurant de la mosquée qui rapporterait, selon lui, 300 000 € par an sachant que la direction a voulu augmenter le loyer de 50 000 €. Il défie les responsables de la mosquée d’exhiber la preuve du report dans les registres officiels, de l’encaissement de cette somme  ou tout simplement d’expliquer à quoi a réellement servi l’argent, sachant qu’un nombre important de réparations et d’améliorations devaient être réalisées et qu’elles ne l’ont pas été.

Concernant Monsieur Dalil Boubakeur, cet ex-agent de sécurité de la mosquée de Paris affirme qu’il est protégé par des militaires parachutistes français et qu’il lui est impossible de l’approcher pour lui parler. Pour ce faire, il faut lui adresser une demande d’audience, mais dès que les responsables découvrent le nom de l’expéditeur, la demande est purement et simplement déchirée ! Le témoin ira plus loin en accusant le directeur actuel, officiant sous les ordres de Dalil Boubakeur, de posséder un pavillon d’une valeur de 300 000 € ainsi que deux véhicules assez coûteux puisqu’il s’agit d’un Range Rover et d’un Hummer ! Il affirme que ce même responsable a, il y a 15 jours, marié sa propre fille dans les locaux de la mosquée !

Il brandira ensuite ses fiches de paie en affirmant qu’il était embauché à plein temps alors qu’il était déclaré officiellement comme étant payé à mi-temps, le reste étant payé en cash pour payer le moins possible de charges sociales ! Pour avoir déposé plainte à Paris, le témoin affirme avoir été menacé par les responsables, lui promettant un accueil qui serait très physique, lorsqu’il ira en Algérie…

Ce témoin affirme posséder de nombreuses vidéos qui prouvent ses dires et invite les musulmans à ne surtout pas faire de dons à cette mosquée et de préférer les remettre directement aux malheureux ainsi qu’à de vrais nécessiteux.

Il exposera également d’autres escroqueries nombreuses qui n’étonnent que les écervelés inconscients de la réalité de ce monde.

Cela fait des années que nous dénonçons cette supercherie de la mosquée de Paris, qui a tendance à se multiplier dans de très nombreuses mosquées hexagonales. Il serait important et intéressant que les musulmans se réveillent et cessent d’êtres naïfs.

Les fidèles ayant été confrontés, partout en France, à ce genre de pratiques devraient se constituer en collectifs et déposer plainte, car il est temps que cessent ces abus qui font honte, d’autant qu’ils sont commis par des personnes censées être dépositaires d’une autorité morale et religieuse et que tout ceci se fait au nom de l’islam.