Depuis que Soral a eu la malencontreuse idée de s’attaquer à Salim Laïbi, on constate une série de revers touchant sa propre personne autant que l’association à laquelle il a contribué à donner naissance et qui se meurt de jour en jour, dans d’atroces convulsions, comme en témoignent clairement le classement Alexa (696 ce jour) de son site (perte de 25 places supplémentaires en 3 jours !), l’hémorragie massive des adhérents et l’assèchement des recettes. Une dégringolade historique dont il est l’artisan, ne s’étant certainement pas attendu à affronter un adversaire aussi coriace et retors.

L’affolement est tel qu’on a dû appeler à la rescousse l’arrière-garde qui, comme chacun sait, est composée de tous les éclopés, des vieux qui peuvent toujours servir, ne serait-ce que pour mener le baroud du déshonneur. C’est le rôle qui a été assigné au pauvre Cohen qui, dans une récente vidéo de 02:07, se plie visiblement de mauvaise grâce, aux desiderata de son maître pour pourfendre l’action – ô combien salutaire et salvatrice – de Salim Laïbi.

Coincé comme il est, entre son statut de membre à part entière de la secte et celui d’auteur édité par le gourou, sa marge de manœuvre ne pouvait être bien grande, le malheureux. Mais la lecture à faire de ce mercenariat médiatique est tout autre, car c’est son caractère tardif qui est le plus significatif. En effet, le livre explosif Le Mythomane, la face cachée d’Alain Soral préfacé par Paul-Éric Blanrue et postfacé par Pierre Dortiguier, est sorti le 1er septembre 2015. Pourquoi avoir attendu six longs mois pour réagir ? Cela dénote tout simplement que la débâcle a déferlé et qu’ils font feu de tout bois.

Couve-MythomaneSur le fond, les  propos tenus par M. Jacob Cohen se suffisent à eux-mêmes, mettant en avant sa médiocrité et sa mauvaise foi. Il ignore jusqu’au titre du livre, Le Mythomane – La face cachée d’Alain Soral !  La preuve est donc là qu’il ne l’a pas lu et qu’il ne peut donner valablement son avis.  Pire encore, comment le pauvre Cohen ose-t-il conseiller à Salim Laïbi de s’attaquer à BHL, alors que ce dernier a passé le plus clair de son temps à cette activité ? Il conseille à Salim Laïbi d’écrire des livres sur Botul, lui le grand dissident ! Mais ça a déjà été fait cher Jacob, ça s’appelle La faillite du monde moderne. Aux premières loges d’un chaos planifié, un ouvrage majeur préfacé par Pierre Dortiguier et sorti en octobre 2012, longtemps vendu sur le site de ton association (en voie de disparition). Il s’agit d’une synthèse méthodique de 1.200.000 caractères et 520 notes de bas de pages ! Sans parler des centaines de vidéos et d’articles qui dénoncent le philosophe le plus stupide de France (lire ici le dernier article sur le cas Botul) ! En outre, Salim Laïbi s’est attaqué dans ce livre, à tout le système et à ses affidés, dont son coreligionnaire Éric Zemmour, destinataire d’une lettre ouverte incendiaire. C’est dire que la question Botul, Marx, Freud, Zemmour, Finkielcrotte… a été traitée dans le menu détail. Aurait-il déjà oublié l’ouvrage collectif auquel Salim Laïbi a participé, Le 11 septembre n’a pas eu lieu ? Sa mémoire serait-elle défaillante au point d’avoir oublié son livre retentissant La dérive Skyrock, danse avec Bellanger, s’attaquant au très puissant et sataniste patron de la chaîne radio !


Jacob Cohen est également le « juif de service » de l’antisémite Alain Soral. Il le prend avec lui à ses procès et l’exhibe comme un grigri, un talisman protecteur, comme un faire-valoir, une preuve de son innocence, pour ainsi dire !


Au fait, qui est donc Jacob Cohen ? C’est un Juif marocain qui a été toute sa vie franc-maçon ! À sa retraite il devient dissident et un bien piètre romancier… Il faut bien comprendre que Jacob Cohen s’oppose à toute idée de complot maçonnique, encore moins de messianisme sabbataïste ! Pour lui, la maçonnerie est une simple association philosophique qui n’a rien à voir avec le désordre ambiant et qui lui est totalement étrangère. Il l’a confirmé personnellement à Salim Laïbi lors de la rencontre d’Anderlecht. Du reste, il n’est pas le seul à qui il a tenu ce discours absurde qui n’a pas sa place dans tout travail de réflexion sérieux sur l’état du monde moderne.

Il faut dire qu’ils ne pouvaient que se rencontrer et faire bon ménage nos deux papys de la dissidence 2.0 : ils sont de la même génération et il ne faut pas oublier que Soral a tenté une initiation maçonnique qui lui a été refusée en 2006 ! Ce n’est pas le seul franc-maçon proche de Grosal puisque l’occultiste crowleyen Stéphane Blet est également un proche du gourou ! Jacob Cohen est également le « juif de service » de l’antisémite Alain Soral. Il le prend avec lui à ses procès et l’exhibe comme un grigri, un talisman protecteur, comme un faire-valoir, une preuve de son innocence, pour ainsi dire ! La justice a condamné à de multiples reprises Alain Soral pour antisémitisme et toute personne ayant côtoyé de près le gourou sénile sait parfaitement que c’est un antisémite pathologique – réel ou surjoué ! – qui a totalement discrédité la lutte, du fait même de ce judéocentrisme malsain et bien éloigné des réalités de terrain. Pour un « expert en sociologie », ce n’est pas sérieux, ni très malin.


Bref, il y a le sayan, le simple infiltré qui se place dans des postes stratégiques (médias, politique, justice,…), mais il y a aussi l’hypersayan, c’est le frère la truelle qui vient avec ses gros sabots infiltrer les milieux dissidents !


Enfin, comme tout bon adepte du culte grosalien, Jacob Cohen accusera Salim Laïbi de vouloir piquer la place de son gourou junkie en expliquant que tout se résume à une question d’ego et selon la bonne vieille formule :  » faire le buzz pour lui piquer son bizz » ! Oublie-t-il déjà les très nombreuses embrouilles de son maître avec au moins une vingtaine de personnes de la nébuleuse dissidente (sans parler du FN, des anciens collègues publicitaires et de ses anciens amis des médias…) ? Serions-nous responsables de l’affaire Binti ? Ah oui ! C’est un coup des sayanim du Mossad, n’est-ce pas ? La moto de luxe à 70.000 € c’est F. Haziza qui l’a forcé à l’acheter ? Ses usurpations de signatures, de titres… Pauvres rigolos que vous faites ! Cette façon de faire croire qu’il n’est question que de LLP est mensongère puisque Kemi Seba, Cardet, Blanrue, Dortiguier, Mukuna, Joe Lecorbeau, Belghoul, MetaTV,… ont presque le même avis sur le pervers narcissique suicidaire Alain Bonnet.

Ce qu’ignore, ou fait mine d’ignorer, Jacob Cohen, c’est que dans un combat contre un ennemi aussi puissant, il y a un ordre de priorités à respecter. La primeur de toutes les actions à mener revient à la mise hors d’état de nuire des traîtres et de ceux qui salissent la cause d’une manière ou d’une autre, comme par exemple un comportement indigne et amoral. À ce niveau, Soral détient la palme ; il est infiniment plus néfaste que Botul car sa capacité de démoralisation des troupes est énorme.

Conférence-Rahhaoui-Grosal-4Cohen sait parfaitement qui a fait le plus grand tort à la cause. Il est mieux de parler de cause que de dissidence, une dissidence virtuelle qui n’a jamais existé. La cause, elle, existe et existera toujours. La difficulté majeure qui se pose à elle est qu’elle n’a pas encore trouvé celles et ceux qui la porteront à bout de bras. Dans ce sens, le combat mené par Salim Laïbi ne peut être qualifié de puéril et surtout pas, par celui qui a gardé le silence et qui n’a pas fait entendre sa voix un certain 26 avril 2015, lorsqu’en pleine conférence tenue à Marseille en l’absence du valeureux Cheikh Rahhaoui, un détraqué de la secte a lancé un appel au meurtre contre la personne de Salim Laïbi, en s’écriant de tous ses poumons : « une balle, une balle » lorsque le nom de Salim Laïbi a été prononcé. C’est douloureusement humiliant de se laisser compromettre ainsi au crépuscule de sa vie. Pauvre Cohen ! C’est sans doute aussi cela, l’abominable moisson de la maçonnerie dégénérée. Mais il ne faut pas lui en vouloir car qui achèterait encore ses livres s’il n’avait pas le soutien de Soral ?

Jacob Cohen, le frère la truelle, écrit longuement sur les sayanim, infiltrés juifs sionistes servant israhell en trahissant la France. Croit-il qu’on l’ait attendu, lui, Jacob Cohen pour connaître l’existence des sayanim et de la hasbara ? Les plans de la bombe atomique française ont été volés sous le nez de de Gaulle avec la complicité de quelles personnalités, à votre avis ?

Bref, il y a le sayan, le simple infiltré qui se place dans des postes stratégiques (médias, politique, justice,…), mais il y a aussi l’hypersayan, c’est le frère la truelle qui vient avec ses gros sabots infiltrer les milieux dissidents !


Rappel salvateur, voici la série Soraloscopie à visualiser afin de mieux comprendre l’arnaque Soral :