Encore un mort que l’on va mettre sur le dos de sa pathologie pour ne pas mettre la vaccination en danger. Même si on comptabilise 10.000 décès le jour même de la vaccination, le gouvernement va nier la causalité et continuera à vacciner…


Une enquête a été ouverte après la mort d’un homme d’une cinquantaine d’années, le 11 mars à Arles (Bouches-du-Rhône).

La victime avait reçu quelques jours plus tôt une dose du vaccin AstraZeneca. Sa femme a porté plainte. Le parquet de Tarascon a ordonné une autopsie, qui doit être réalisée ce mercredi.

Un homme d’une cinquantaine d’années, vacciné avec le vaccin AstraZeneca au début du mois, est mort jeudi 11 mars à Arles (Bouches-du-Rhône). Une enquête a été ouverte par le parquet de Tarascon après la plainte déposée par l’épouse de la victime, rapporte La Provence.

Une autopsie, ordonnée par le parquet, doit être pratiquée ce mercredi 17 mars à l’institut médico-légal du centre hospitalier universitaire de Nîmes, précisent nos confrères. L’examen permettra de déterminer les causes du décès et notamment d’établir s’il existe un lien

Photo d’illustration : Selon « La Provence », la victime présentait des pathologies cardiaques spécifiques. | DAVID ADEMAS / OUEST-FRANCE

Ouest-France  avec NG

17 mars 2021