Mohammed VI, le roi « virtuel » du Maroc

Partager
M6_roi_virtuel

Le roi du Maroc, Mohammed VI, 54 ans, a été opéré du cœur lundi 26 février à Paris à la suite d’un « trouble du rythme cardiaque » (AFP)


Il se passe vraiment des choses curieuses et très préoccupantes au royaume Idrisside. Le peuple ne sait rien de l’état de santé réel du roi Mohammed VI qui a subi une opération du cœur le 26 février dernier à Paris, du moins il ne sait rien par le canal l’agence de presse officielle, MAP. La situation est d’autant plus malsaine qu’un journal espagnol va annoncer fin mars dernier qu’il aurait divorcé de Lalla Selma ! Pire encore, alors que le pays est en ébullition et que les manifestations se multiplient un peu partout, le roi est absent mais il continue de poster régulièrement des selfies sur les réseaux sociaux comme si de rien n’était (comme cette photo avec Saad Hariri et le prince héritier de la Saoudie maudite au restaurant !). Afin de démentir les rumeurs sur sa mauvaise santé, Mohamed VI multiplie la publication de selfies, sauf que si tout allait réellement bien pourquoi tarde-t-il à rentrer et à régner véritablement sur le royaume ?

Tout ceci n’augure rien de bon pour le peuple frère marocain car cette vacance de pouvoir ainsi que le mépris à l’égard du peuple ne peuvent être que source de désordres. I


En France depuis février, Mohammed VI laisse derrière lui un pays en ébullition et des chantiers en attente.

Son absence suscite de plus en plus critiques et inquiétudes malgré une intense communication sur les réseaux sociaux

Pour avoir des nouvelles de leur roi lorsqu’il est en voyage à l’étranger, les Marocains ne consultent pas l’agence de presse officielle, mais les réseaux sociaux.

Tranchant avec la relative discrétion qu’il affiche depuis quelques mois au Maroc, Mohammed VI, par son penchant pour les selfies à l’étranger, supplée à la communication officielle minimale qui entoure ses fréquents voyages. Il ne manque pas de poser en compagnie de Marocains résidant à l’étranger ou d’artistes réputés proches de lui.

Sans nouvelles de lui depuis plusieurs semaines, les Marocains découvrent donc avec surprise qu’il a subi une opération chirurgicale le 26 février à Paris, suite à un trouble du rythme cardiaque. Ils l’apprennent par le biais d’une photo montrant Mohammed VI, alité, entouré de ses enfants, de son frère et de ses sœurs.



Traduction : « Sa Majesté le roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, a subi avec succès une opération ce lundi 26 février 2018. Sa Majesté le roi a présenté le samedi 20 janvier 2018 un trouble du rythme cardiaque. Les médecins de Sa Majesté le roi ont indiqué que des explorations médicales menées à cet effet ont conclu à un flutter auriculaire sur cœur sain. L’ablation par radiofréquence de cette arythmie, réalisée lundi à la clinique Ambroise Paré à Paris, a permis de normaliser le rythme cardiaque. À l’issue d’une période de repos telle que prescrite par ses médecins traitants, Sa Majesté le roi Mohammed VI reprendra ses activités normales sans restriction aucune »


L’absence de Lalla Salma, épouse du monarque, étonne. Quasi simultanément, une campagne de dénigrement contre la Première dame est menée par un blog méconnu du grand public, qui lui reproche de « croiser le fer avec les membres de la famille royale, l’entourage du souverain et avec le personnel à son service », et juge que « son absence de la photo de famille à Paris » est probablement « la conséquence » de ces tensions présumées.

Le 21 mars, jour de leur anniversaire de mariage, le magazine espagnol Hola, citant des sources proches du palais royal, affirme que « Mohammed VI a divorcé de Lalla Salma » – ce dont de nombreux Marocains se doutaient déjà.

L’information est amplement reprise par la presse hispanophone, mais « ignorée » par la presse marocaine. Le sujet « a comme tétanisé la presse », et « l’argument du non-sujet, ou celui de la sphère privée à ne pas violer avancé en privé par d’autres médias pour ne pas l’aborder, cache mal en réalité la peur de s’attirer les foudres du pouvoir dans un contexte, par ailleurs de plus en plus illisible et difficile pour la liberté de la presse, où l’autocensure, largement pratiquée, est devenue une norme acceptée », écrit le journaliste marocain Ali Amar, directeur du site indépendant Le Desk.

Jusqu’à présent, le divorce n’a pas été officiellement confirmé. Contacté par Middle East Eye pour confirmer ou infirmer l’information, le cabinet royal n’a pas répondu à nos sollicitations.

À Paris ou à Betz

Depuis son opération, le roi est toujours à Paris. Selon Maghreb Confidentiel, Mohammed VI a annulé à deux reprises son retour à Rabat, la première fois le 16 mars, la seconde le 23 mars.

Et, comme pour démentir les rumeurs le disant en mauvaise santé, Mohammed VI a multiplié les selfies, que ce soit avec des Marocains résidant à l’étrangerle rabbin Israel Goldberg ou encore Maître Gims et Jamel Debbouze, deux artistes réputés proches du souverain marocain. « Avec un roi en pleine forme », a commenté Maître Gims en postant la photo, répondant ainsi à une question que les Marocains se posaient depuis plusieurs semaines…


Middle East Eye [MEE]

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)