MPI-Grosal-Bergé


Il est connu de tous que le naufragé s’accroche à n’importe quoi et même à des récifs couverts d’oursins. Cette capture d’écran ci-dessous reproduit une offre pour le moins saugrenue, à savoir l’achat de vues sur Youtube et même de « Likes », est là pour expliquer aux plus naïfs d’entre nous, l’origine des centaines de milliers de vues que d’aucuns osent revendiquer éhontément. Il s’agit d’une technique marketing largement usitée dans certains milieux interlopes, notamment par des mythomanes ayant définitivement perdu le sens des réalités. Le hic est que lorsqu’on regarde de près, on se rend compte que le robot responsable de cette prouesse, fait appel, entre autres nationalités exotiques, à des Vénézuéliens, des Mexicains, des Gambiens, pour le moins très peu intéressés par le sujet de la vidéo. Pour contourner cette anomalie par trop voyante, on propose désormais des vues géolocalisées. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’une duperie inqualifiable qui, évidemment, ne saurait atteindre que les sectateurs et autres groupies, naturellement très peu réceptifs à ce constat sans appel.

Il est donc bien question de dissidence virtuelle 2.0 qui cumule des centaines de milliers de vues sur le Net mais plus personne au tribunal pour soutenir le gourou sénile en fin de course (cf. image ci-dessus du dernier procès de Soral Vs Pierre Bergé) !!! C’était déjà le cas au procès de la quenelle de Berlin malgré la présence de Dieudonné ! N’est-ce pas curieux ? Idem pour les commentaires et autres « Likes » qui ne correspondent pas du tout au nombre faramineux de clics. On vous laisse imaginer le nombre de photos et vidéos postées s’il y avait eu 200 personnes au procès…

C’est bel est bien le règne de la quantité mais également de la duperie et de la tromperie généralisées.


Capture_achat_like_et_vues