Voici le témoignage d’Albert II de Monaco qui explique avoir été traité avec de grandes doses de vitamine C et qu’il va beaucoup mieux depuis.


« … Il y a eu, bien sûr, une surveillance journalière et les moyens traditionnels : du paracétamol, des antibiotiques et beaucoup de vitamine C »


Après avoir dévoilé être positif au coronavirus, Albert II de Monaco a annoncé qu’il était guéri.

Ainsi, il a reçu l’aval des médecins pour retrouver sa famille.

Dans une interview accordée à France 3 Régions, il a donné son avis sur la chloroquine, le traitement prôné par le professeur Didier Raoult.

Testé positif au coronavirus il y a quelques semaines, Albert II de Monaco va mieux. Dans un communiqué, repris par Monaco Matin, le Palais a précisé que le prince a pu sortir de quarantaine afin de rejoindre sa famille pendant le confinement. « Les médecins qui suivent le prince Albert II depuis le début de son infection au Covid-19 l’autorisent aujourd’hui à mettre un terme à sa période de quarantaine. Le souverain est déclaré guéri et en bonne santé », peut-on lire. Interrogé par France 3 Régions sur son état de santé, Albert II de Monaco a révélé qu’il était ravi d’avoir pu retrouver les siens après plusieurs semaines de séparation.« J’ai encore un peu de toux, mais tous les autres voyant sont au vert. Je suis heureux d’avoir eu le feu vert des médecins pour rejoindre ma famille », a-t-il expliqué.

Pour se soigner, il n’a pas eu recours à la chloroquine.

« Je n’ai pas eu besoin d’utiliser ce traitement. Il y a eu, bien sûr, une surveillance journalière et les moyens traditionnels : du paracétamol, des antibiotiques et beaucoup de vitamine C. J’ai bu beaucoup d’eau, de thé et de liquides en général », a-t-il expliqué. Si le prince n’a pas utilisé le traitement que prône le professeur Didier Raoult, il pense toutefois que cela peut-être l’une des solutions pour combattre le virus.

Il est proposé au Centre Hospitalier Princesse Grace. Il faut qu’il soit encadré, sous surveillance médicale. C’est une solution ; il y a d’autres médicaments et d’autres traitements qui sont testés en ce moment. Je pense qu’on y verra un peu plus clair dans quelques temps. C’est une des solutions face à ce virus », a-t-il déclaré.

« Nous devons faire face »

Alors que le pic de l’épidémie de coronavirus est attendu dans les prochains jours, le prince Albert II de Monaco a tenu à précisé que la Principauté se tient prête à réagir et à venir en aide au CHU de Nice si le nombre d’hospitalisations est trop élevé. Le chef de l’État monégasque s’est aussi exprimé sur l’impact économique de cette crise à Monaco. « Nous sommes, comme beaucoup d’autres pays, face à une crise inédite. Il va falloir s’adapter, mettre des mécanismes en place pour devoir faire face. Mais nous devons faire face. Et nous allons trouver les réponses adaptées pour surmonter cette crise, tant sur un point de vue sanitaire, que sur un point de vue économique », a-t-il conclu.


Photo d’illustration : Prince Albert II de Monaco – Crédits photos : Dana Press / Bestimage

3 avril 2020