Alexandre Benalla est convoqué mercredi devant les sénateurs qui attendent des réponses sur le rôle qu’il a pu tenir dans la protection du président Macron. (Thomas SAMSON / AFP)

C’est quand même assez pathétique de vivre dans un pays où on a des milliers de journalistes avec leurs précieuses cartes de presse et leurs avantages fiscaux, parler de sujets aussi graves sans jamais signaler le lien qui unit tout ce beau monde, l’appartenance aux loges maçonniques, à la mafia qui dirige le pays depuis maintenant deux siècles.


Selon « le Canard enchaîné », l’ancien chargé de mission à l’Élysée s’est rendu à Londres avec un proche d’Alexandre Djouhri.

La saga Benalla se poursuit dans « le Canard enchaîné » à paraître ce mercredi 19 septembre, jour de son audition par les sénateurs dans le cadre de la commission d’enquête chargée de faire la lumière sur le rôle de l’ancien chargé de mission à l’Élysée. Et cette fois-ci, l’ex-conseiller d’Emmanuel Macron est épinglé pour un mystérieux voyage à Londres, « en compagnie d’un individu fiché S, proche du sulfureux homme d’affaires Alexandre Djouhri ».



Un mystérieux voyage outre-Manche

Ce voyage remonte au 5 septembre dernier, et des observations de la PAF, consultées par l’hebdomadaire satirique, indiquent que l’attitude des deux hommes, aperçus ensemble en gare de Saint-Pancras à Londres, « laisse entendre qu’ils se connaissent. Ils discutent ensemble », lit-on. […]


L'Obs C. C.