C’est à la visualisation de ce genre d’interview que l’on se rend compte de la différence phénoménale entre le journalisme hexagonal et celui d’outre-Manche. Effectivement, en France, la question de la sauvagerie chinoise envers les Ouïghours ne se pose même pas, elle est ignorée par les médias.