groënland


Il est totalement vain d’essayer de calculer le budget pharaonique utilisé par les yankees en matière militaire. Ce sont des milliers de milliards de dollars disparus, stockés, rouillés… qui risquent maintenant de nous exploser à la figure, au minimum de contaminer le monde entier avec des produits hautement cancérigènes. Bravo à la modernité et au progrès ainsi qu’à la plus grande démocrassie au monde qui préfère fabriquer des bombes que de nourrir son propre peuple…


Le « Camp Century », dissimulé sous la banquise du Groenland depuis 60 ans, faisait partie d’un projet secret destiné à stocker 600 missiles balistiques à portée de tir de l’URSS. La fonte des glaces menace désormais ce vestige de la guerre froide, avec des risques environnementaux potentiellement dévastateurs.

Derrière le projet « Iceworm » (« Ver de glace »), nom de code indéchiffrable, se cache un des secrets les mieux gardés de la guerre froide. Un secret que la fonte des glaces menace d’exhumer dans les prochaines années. À la fin des années 1950, les États-Unis décident de créer une base secrète forée dans l’immensité blanche du Groenland pour mettre le territoire soviétique à portée de missiles américains. Sur le papier l’idée était juste mais personne ne pensait à la fonte des glaces. Et, à l’heure actuelle, glace et neige fondues ruissellent sur les vestiges de cette Atlantide arctique enfouie sous la banquise, avec le risque de déverser dans l’océan eaux usées, polychlorobiphényles (PCB) et résidus radioactifs.

« Personne ne pensait que [la base] ferait surface (…) mais le monde a changé », explique William Colgan, glaciologue à l’université canadienne de York. Au train où vont les choses, la base devrait être peu à peu mise au jour à partir de 2090, quand ses architectes espéraient qu’elle repose dans la cryosphère « pour l’éternité », selon une étude publiée sous sa direction dans le journal Geophysical Research Letters . Le Groenland a en effet battu des records de chaleur au printemps et à l’été, avec une fonte de la calotte glaciaire un mois plus précoce que lors des années précédentes. Pis, la glace y a fondu deux fois plus vite entre 2003 et 2010 que durant toute la durée du XXe siècle, selon un article de la revue Nature publié en décembre dernier.

Un risque écologique majeur

Ce projet fou naît en 1959, au nord-ouest du Groenland. Le Corps des ingénieurs de l’armée américaine (Usace) entreprend alors de […]

Blavignat, Yohan, Infographie, Service