Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Géopolitique

Mort et résurrection d’Al Baghdadi, par Pierre Dortiguier 

Le conte sanglant se poursuit, et la lecture de nos medias semblerait faire accroire que le chef qui menaçait dernièrement l’Iran de porter chez lui le fer d’une islamisation cacher, pour ainsi dire, à savoir tolérée par la « seule démocratie du Proche Orient », tantôt est blessé, puis est annoncé défunt, mais restera toujours une affiche énigmatique, un nom ou un visage sans authentification possible. La même chose pour cette mort de Ben Laden dont infortunément les justiciers US ne pourront tous pas instruire leur progéniture, puisqu’un accident hélicoptère le

Informations

La liberté, c’est la mort, par Pierre Dortiguier 

Ainsi peut-on, depuis toujours, formuler la tyrannie républicaine, du moins dans le pays qui a forgé cette formule terroriste : la liberté ou la mort. Dans les procès européens, et particulièrement en Autriche, les esprits forts sont condamnés à des mois de prison, voire des années, comme c’est le cas de l’ingénieur Wolfgang Frölich à Krems, en cette Basse-Autriche où j’ai connu la fille poétesse d’un illustre philosophe et aristocrate dont l’unique fils était devenu une notabilité musulmane et professeur à Heidelberg. Cette région fut pillée et affamée par les troupes tricolores napoléoniennes qui semaient la mort. Le scientifique autrichien, leur compatriote, a été, pour une simple opinion hérétique, en matière de faits qui auront dans trente ans un siècle d’existence, été condamné, ayant maintenant 64 ans, à être emprisonné depuis 2007, sans compter les autres peines antérieures,

Géopolitique

Le rapport Chilcot accable Tony Blair ! par Pierre Dortiguier 

De plus de six mille pages, ce rapport attendu depuis de nombreuses années sur une guerre qui fit 179 morts britanniques et a contribué au bouleversement social de l’Angleterre par l’importation ou la formation de fanatiques contribuant à séparer les communautés ethniques ou raciales — s’il est permis d’user de ce terme d’histoire naturelle très mal vu partout sauf dans l’entité sioniste — accable Tony Blair et le ministre Brown aussi. Le rapport précise que Blair est sorti de la légalité pour forcer une décision d’intervention, alors que les experts dénonçaient les affabulations de George Bush et le mensonge des armes de de destruction massive. Pareille initiative de mise en accusation d’un Premier Ministre a entraîné des regrets de sa part, et cette conduite doit pouvoir s’expliquer, comme nous le disons, ce jour, à la Press TV iranienne, par un véritable machiavélisme : le moyen est jugé exécrable, la faute avouée, mais la fin le justifie, en l’occurrence, la destruction durable d’un ordre irakien, le pays étant directement exposé à une fragmentation impulsée par l’Arabie saoudite et aidée par les Kurdes auxquels les Sionistes ont donné un État, qui n’est qu’un prolongement économique de l’État d’Israël et bientôt imité en Syrie.

Tradition

L’âme du peuple, notion effacée, par Pierre Dortiguier 

La définition la plus difficile est celle de l’âme, et non du peuple qui existe ou disparaît quand le ressort qui l’anime se défait et que les forces de la mort l’emportent sur sa vitalité. C’est ainsi que l’école médicale du célèbre Bichat définissait la vie, et ce dit vitalisme ou enseignement de l’autonomie du vivant qui dicte ses conditions ou s’impose à un milieu, prospéra, il y a deux siècles, à Montpellier.

Géopolitique

Le bourrage de crâne sur la Syrie ! par Pierre Dortiguier 

L’intoxication du public français sur la Syrie qu’il s’agit de piétiner et sur le Hezbollah héroïque qu’on ambitionne d’effacer de la carte, pour faire de la Palestine un terrain vague empli de candidats à l’émigration, est intense, et s’il y avait une distribution des prix, la première place reviendrait bien au Figaro, autrefois organe des conservateurs, teinté de christianisme, et depuis une bonne décade directement branché sur un cerveau israélien, au point que l’on se demande si les abonnés ne versent pas directement sur un compte d’outre-mer. Toute indépendance politique est absente de ce quotidien mettant en exergue la phrase de Beaumarchais sur la nécessaire critique ; or en est exclue tout ce qui contrarie l’ambition israélienne,