Les choses sont claires, le député Charles de Courson le dit à ses collègues, cette loi anti-casseurs est floue, liberticide et lui rappelle les heures sombres de Vichy quand l’occupant décidait de déclarer n’importe qui comme résistant sans la moindre preuve et selon le bon vouloir des Allemands ! Des paroles fortes qui n’ont pas choqué tant que ça l’hémicycle, ce qui prouve qu’ils savent que cette loi est dangereuse et anti démocratique sauf qu’elle leur semble essentielle pour calmer la fronde des #GiletsJaunes.