binti-soral-justice-courrier-licteurs


Nous avons reçu ce courrier que nous avons décidé de publier tel quel dans la rubrique « Courrier des licteurs ». Ce texte a été envoyé par un lecteur anonyme ; impossible d’en savoir plus sur cette personne. On peut répondre à une question : Soral a déposé 2 plaintes au pénal au TGI de Paris contre Salim LAÏBI pour la série Soraloscopie et aucune plainte contre le livre. Jamais rien reçu à ce jour pourtant il a été publié il y a fort longtemps et curieusement ses ventes se portent très bien ces derniers jours, on se demande bien pourquoi !


Bonjour monsieur Laïbi,

Je vous écris en réaction à l’émission de l’affaire Soral/Binti ainsi qu’à votre article, ne pouvant témoigner sur le site ER qui bloque toute forme de contestation même respectueuse… Etant moi-même un ancien adhérent ER, je peux  témoigner de quelques faits qui viennent mette en doute sérieusement la parole d’Alain Soral  sur cette affaire !
Plusieurs mens… euh incohérences sortent de ce débat, et voici ce que j’ai pu relever :

– Soral a toujours connu le vrai nom de Mathias Cardet, déjà pour une simple et bonne raison c’est que ce dernier a toujours avoué qu’il avait pris un pseudo dans son premier livre ainsi que dans quelques interviews :  http://www.lesinrocks.com/ 2013/02/18/actualite/mathias- cardet-leffroyable-imposteur- du-rap-11362856/ « Ces propos de Cardet (un pseudonyme) rapportés par le Figaro […] »,  (ici l’artice date de 2013).

Il paraît donc difficile que Soral étant un « ami »  et ayant été chez lui comme il dit ne l’ait jamais su !

En ce qui concerne l’histoire de « l’agent » (qu’il remet sur le dos de tous les gens avec qui il s’embrouille), je suis assez étonné de voir qu’il nous dit l’avoir fait suivre (quand ?) jusqu’à place Beauvau et que ce dernier l’aurait même avoué ? Après quelques recherches on trouve effectivement un témoignage de Cardet (agence Info Libre) disant avoir été convoqué place Beauvau après la constitution du groupe « Gaza Firm » lors des manifestations pro-palestiniennes… Donc si Cardet est un agent il l’avouerait lui-même pour une affaire qui n’a strictement aucun rapport ? Cela n’a aucun sens ! http://www.dailymotion.com/ video/x230wfi_gaza-firm- mathias-cardet-repond-a- liberation_news
Le plus drôle dans cette affaire c’est qu’on se rend compte que Soral dénigre Jo Dalton et Mathias Cardet durant toute l’émission en nous expliquant qu’ils voulaient lui sous-tirer de l’argent et qu’il a des preuves ! Or quelques minutes après il nous explique ne pas avoir voulu porter plainte (car il n’a pas confiance en la justice ? Pourtant avec des preuves accablantes !) et avoir eu recours à un médiateur (?) car ayant une vision politique il ne voulait pas faire le jeu de la diabolisation des noirs des quartiers avec cette affaire. Ne pas faire le jeu de SOS racisme. Pourtant après avoir longuement expliqué que Jo dalton et Mathias Cardet étaient les fauteurs de trouble, il nous dit à la fin qu’il va porter plainte contre…. Kery James ! Alors là Soral n’a donc plus de « vision politique » et il peut dénigrer un noir des quartiers. Bon ok, surtout  que la notoriété de Kery James ce n’est quand même pas rien…

On ne comprend rien non plus à l’histoire de l’argent et d’agent ! En effet si Jo Dalton et Mathias Cardet sont des agents de la DCRI, on a du mal à appréhender le leitmotiv de la recherche d’argent… c’est-à-dire qu’il est compliqué de voir des agents risquer de perdre la confiance de Soral pour palper quelques billets… Et un fait me semble encore totalement incohérent au sujet de cette question, c’est le point concernant le selfie ! Car si on comprend bien le piège de Mathias Cardet et Jo Dalton étaient donc de coincer Soral avec le selfie pour le discréditer, c’était leur « mission ». Or Soral nous dit qu’il a été menacé : argent ou on divulgue la photo. Cet ultimatum vient encore affirmer la volonté à chaque fait de sous-tirer de l’argent. Donc si Soral avait payé, la photo ne sortait pas et la mission était foutue ? C’est quand même assez étrange de voir que si Jo Dalton et Mathias Cardet avaient manipulé Binti ils auraient pu obtenir cette photo très aisément et la revendre à Elfassi ou autre sans que leur intervention ne soit connue. Pour des agents cela semble très très étrange. Le fait également que Mathias Cardet refuse de prendre Binti au sein de BDH ne semble pas accréditer la thèse qu’il voulait coincer Soral avec cette femme… Cette démonstration n’a aucun sens surtout quand on sait que lors de cette affaire Jo Dalton l’a défendue contre Mathias Cardet : https://www.youtube.com/watch? v=z1hAhVexQCI


« Cette mise au point sur l’affaire Binti qui arrive donc deux ans après les faits avec beaucoup de fluctuations et d’incohérences nous rappelle surtout que nous avons bien fait de quitter cette association. »


Tout cela m’amène à un autre point ! Pour coincer Soral, il aurait fallu penser à l’avance que Soral enverrait un selfie de lui nu ! C’est pas mal quand même… De plus on apprend avec étonnement que Soral n’est pas un habitué des selfies.. (il y a donc un problème si on suit la logique de Soral). Le seul truc  c’est que pour tous ceux qui ont pu un peu côtoyer Soral, nous savons tous que ce n’est pas un dragueur invétéré, c’est un dragueur maladif. Avec souvent un non-respect que beaucoup d’adhérent ont constaté. Ceux qui lui sont proches le savent très bien ! On est donc tout étonné d’apprendre que Soral a découvert les selfies avec Binti, et que surtout c’était pour lui prouver qu’il avait un prépuce !!! Bah oui car quand une nana vous demande si vous êtes juifs vous lui envoyez une photo à poils.. Qui va croire cela ? Donc Soral on lui demande de prouver s’il est juif et il envoie une photos à poils ?  C’est sa première réaction. Même dans les sites de rencontres les plus glauques les pauvres types qui envoient des photos à poils évitent de montrer leur tête, mais Soral personnage public envoie à une fille qu’il n’a pas rencontrée une photo de lui nu, juste pour se justifier bien entendu !

Tout cela n’est que mensonge car Soral est un habitué des selfies (photo bronzant sur son balcon) et surtout avec les femmes… Car que déduire de cette photo ? Il voulait prouver quoi là Soral ?


selfie-soral-binti

La blague n’était pas assez bonne pour qu’ il nous ajoute à ce moment là qu’il «  a une vie saine et qu’il était divorcé et sans maîtresses » ! La blague au moment de Binti , Soral avait plusieurs liaisons, comme d’habitude d’ailleurs, il y a les régulières et les « de passage ». Tous les gens proches d’ER le savent.

Quand enfin l’avocat, Damien Viguier nous dit que tout cela n’est pas une coïncidence et nous fait comprendre que Kery James aurait fait un album juste pour qu’il tombe dans la même période de temps que le procès de Soral avec Binti…
Quant à Kemi Seba, on a du mal à comprendre ce qu’il vient faire dans cette histoire ! Donc Kémi Seba est un agent aussi ?

Je me suis donc replongé dans la première interview de Soral donnée fin 2014 pour tenter d’expliquer cette histoire confuse ! Si évidemment il paraît moins affolé dans le débit que l’émission radio, les faits ne sont plus exactement les mêmes !  Soral nous disait à ce moment là que le projet Binti avait été fomenté dans le but de casser le parti politique Réconciliation Nationale, qui est mort dans l’œuf et qui n’avait jamais eu la réelle volonté d’exister !

Là aussi une question se pose. L’affaire Binti a démarré bien avant la création du parti puisqu’ils discutaient depuis plusieurs semaines et qu’il faut attendre l’été 2014 pour que l’affaire éclate. Or il faut attendre l’autonome 2014 (octobre je crois) pour que Mediapart déclare la création d’un parti. Cette affaire Binti aurait anticipé un fait qui n’était même pas encore arrivé.
On se demande enfin, si l’on en croit Soral, pourquoi les Services auraient choisi une fille qui vit à l’étranger, qui ne voulait pas vraiment rencontrer Soral. Bref une histoire totalement délirante ! Pour tous ceux qui ont côtoyé Soral, ce n’est pas un secret, on en rigolait même en se disant que si les Services avaient voulu faire tomber Soral, avec la vie privée rien de plus facile. Des centaines de fois il aurait pu se faire piéger, il est si naïf quand il s’agit de femmes. On le voit rien qu’à l’idée d’échanger une photo avec une inconnue alors qu’on est une personne publique !
Quant à vous Monsieur Laïbi, Soral prétend avoir attaqué votre livre, est-ce vrai ?
Cette affaire est donc à suivre, mais beaucoup de mes anciens camarades ER n’ont plus d’illusions. Si certaines de ses positions politiques peuvent se justifier intellectuellement, il y a réellement un problème sur l’analyse de tous les phénomènes par l’œil du sionisme car non le problème juif n’explique pas tout ! C’est oublier la géostratégie, les intérêts, la nature humaine. Or Soral n’explique dans ses vidéos, le monde que par ce prisme. Je vois également que quand il parle de lui, il n’a toujours qu’une explication : l’Etat, les services sont contre lui… Si l’Etat était contre lui, il recevrait de telles menaces qu’il ne ferait plus de vidéos, il aurait été piégé bien avant ! Il est si simple d’adhérer et de venir au sein d’ER que franchement tout cela semble ridicule. Soral me fait de plus en plus penser à un Goldstein. Il y a toujours des choses que je n’ai pu m’expliquer mais il semble le parfait alibi de la « communauté organisée » comme il le dit.

Dans le milieu des résistants nationaux, j’ai vu des gens bien plus menacés que lui et ayant de graves procès et n’ayant pas eux, une structure pour les protéger. Ils ne venaient pas s’en plaindre chaque jour devant une caméra. Ensuite je n’ai jamais compris sa démarche au sein de l’association. Les meneurs de combats sont en première ligne, ils n’envoient pas des gens faire le boulot pour eux, sauf rares exceptions. Mais en s’interrogeant nous nous disions souvent : Soral a en réalité produit trois livres sérieux (car nous mettions de côté les romans indigestes), et ce sont des synthèses, c’est-à-dire que ce n’est pas un travail de rédaction comme le ferait un penseur, ni même de recherche comme le ferait un historien. C’est très faible, et nous étions d’autant plus étonnés de voir que ce n’était pas lui qui gérait la structure ni la maison d’édition. Donc il que faisait-il ?

Je ne sais pas trop qui est ce Soral, monsieur Laïbi, mais une chose est certaine, il n’est pas un personnage dont l’Etat réclame la tête… En vérité, il avait certainement plus de chances de se faire agresser par des racailles que par un commando ou des agents !

Soral se déplace en moto avec garde du corps, il ne connaît rien à la banlieue ni la vie des gens. En vérité, ce dont il a peur c’est de se prendre un crachat à la figure en empruntant le métro, de la part des vrais gens du quotidien.

Cette mise au point sur l’affaire Binti qui arrive donc deux ans après les faits avec beaucoup de fluctuations et d’incohérences nous rappelle surtout que nous avons bien fait de quitter cette association.