Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Paris Match fait la promotion de BHL !
À la une

Paris Match fait la promotion de BHL ! 

À la lecture des derniers mots de cet article de Paris-Match on ne sait pas si c’est une blague ou si l’auteur est sérieux, tellement ce texte qui se veut un panégyrique, est absurde. Pourtant, le philosophe le plus stupide de France, Botul, a réalisé un gros bide dans de nombreuses grandes villes d’Europe au point que certaines représentations ont du être annulées faute de spectateurs ! Du coup, afin de remplir un peu plus la salle, Botul a réalisé une petite clôture de sa tournée lamentable à Paris afin de pouvoir inviter ses amis proches comme vous pouvez le constater à la lecture de cet article.

Vous comprendrez alors aisément que le monde très fermé de l’intelligentsia germanopratine vit en vase clos et également hors sol, en quasi lévitation. Ils se congratulent les uns les autres dans ce genre d’article de presse, s’invitant les uns les autres sur leurs émissions radio ou télé, tout en se laissant convaincre que le pays pense comme eux !


Voici quelques réactions sur les réseaux sociaux :



Après une tournée dans vingt-deux villes européennes, Bernard-Henri Lévy a joué à guichets fermés, deux soirs au Théâtre Antoine à Paris, la pièce qu’il a écrite contre le danger de la montée du populisme afin de sauvegarder l’Europe.

Seul en scène durant une heure et quarante minutes, dans un décor de Vincent Darré, il a ébloui les spectateurs par son texte brillant d’homme archicultivé, fin connaisseur de l’histoire et combattant infatigable. Une longue standing ovation salua la fin du spectacle que certains n’hésitèrent pas à qualifier d’exploit.

Parmi les invités qui se retrouvèrent pour le cocktail dans le foyer du théâtre, Ségolène Royal « époustouflée » ; Nathalie Loiseau, admirative ; Patrick Bruel, fan ; Patricia -d’Arenberg et Jean-Paul Enthoven qui voyaient le spectacle pour la troisième fois ; Maurice Lévy, l’ex-président de Publicis, et son petit-fils, Nicolas ; Marisa Berenson, ravie d’aller jouer « Berlin Kabarett », son succès parisien, au festival de Spolète ; Olivier et Christine Orban, dont le prochain livre sortira à la rentrée ; Michel Drucker et Claire Chazal, dithyrambiques ; l’ex-ministre Philippe Douste-Blazy, impressionné ; l’écrivain Pascal Bruckner, le créateur Alexis Mabille et son copain le réalisateur Étienne Chatiliez ; Anne Sinclair, subjuguée ; Marc Lambron et Delphine Marang Alexandre ; Bruno de Stabenrath, entouré de deux jolies filles ; Marie Saldmann, l’épouse du célèbre cardiologue et nutritionniste, et leur fille Manon ; Anne Hidalgo, accompagnée de Christophe Girard ; Chantal Thomass et son mari Michel Fabian ; Emmanuelle Seigner et Roman Polanski qui parla longuement avec BHL au milieu de la foule qui attendait pour congratuler le philosophe pour son incroyable performance.

Heureuse que le Théâtre de Poche ait repris « Michel Forever », Macha Méril, conquise, avait, disait-elle, « apprécié, outre la beauté du texte, les moments d’humour ». Sexy dans une mini-robe de Jean Paul Gaultier, Arielle Dombasle savourait le succès de son grand homme.


Agathe Godard

Paris Match

3 juin 2019

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.