Il suffit de comparer les deux textes de Martine, celui de 1968 et la version actuelle pour se rendre compte de l’appauvrissement du vocabulaire chez les petits. Cela répond-il à une volonté de nivellement par le bas ? Les responsables de la maison d’édition ont expliqué aux dégénérés décodeurs que cette simplification du texte avait pour objectif de faciliter l’accès de ces numéros de Martine à des élèves plus jeunes ! Sauf que cet argument stupide ne tient pas la route étant donné qu’il y a des milliers d’autres livres à lire pour toutes les tranches d’âge, de plus, qu’en est-il du respect des droits d’auteur et du texte original ! Demain, Gallimard va simplifier et raccourcir le texte de Mort à crédit de Céline pour en simplifier la lecture aux jeunes adolescents ! Ils n’ont qu’à inventer d’autres livres, d’autres concepts, d’autres personnages, il n’avait pas à toucher au texte original de Martine.

C’est de toute évidence un nivellement par le bas, il existe des dizaines de livres qui traitent de la destruction du niveau scolaire depuis déjà plusieurs décennies. De toute façon, on peut le constater avec le nombre de fautes d’orthographe que commettent les Français malgré de hautes études. Rappelons également que la France a été classée dernière en mathématiques parmi les pays de l’OCDE.