Là encore, voici la démonstration de l’extraordinaire incompétence de nos autorités qui sont incapables de protéger nos données personnelles, données très sensibles puisqu’il est question de santé. Pire encore, les autorités fusionnent les différents fichiers et permettent d’accéder à de plus en plus d’informations des patients tout en étant incapables de les protéger.