ploncard-assac-poutine-LLP


Un compagnon de route et de lutte – que je salue ici – m’a fait parvenir ce texte extrait d’une page du dernier numéro de La Politique, la revue de Philippe Ploncard d’Assac dont on a déjà parlé sur ce site. Il y est question de notre critique concernant V. Poutine, critique légitime et totalement saine, au demeurant. Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut faire remarquer que, pour certains – dont Ploncard d’Assac, A. Soral ou J.-M. Vernochet -, il est interdit de critiquer Poutine au risque de se faire traiter immédiatement de traître, d’agent des services… D’ailleurs, il m’a été donné d’apprendre durant ces 3 dernières années, de sources différentes et concordantes, que M. Vernochet se plaisait à faire courir le bruit que j’étais un agent des services, tout en ne dédaignant pas que nous reprenions très régulièrement ses interventions ! Cette accusation est d’autant plus surprenante qu’elle vient de M. Vernochet dont peu de gens ignorent le cursus et sa pratique régulière des arrière-salles d’ambassades et de ministères…

Mais revenons au papier du Dr Ploncard d’Assac qui mérite que l’on s’y arrête. Avant toute chose, il convient de noter que les accusations reprises dans la vidéo anonyme ne concernaient pas seulement l’appartenance de Poutine à la City de Londres, loin s’en faut. Pourtant, le Dr Ploncard d’Assac ne centrera son attaque que sur ce point, omettant sciemment ou non, de répondre aux autres accusations nombreuses, graves et lourdes de conséquences. Pire encore, il explique cette filiation empoisonnée par le désir de « séduction » dont il est l’objet, sans expliquer les raisons de son consentement à une appartenance au cœur même du système bankster criminel et destructeur du monde par vampirisation. Il pouvait gentiment dire non, qu’il n’aurait pas été tué pour autant… S’ensuivront des citations sans référence, ni source précise (Hill, Rothschild…), donc invérifiables. D’autant plus que s’appuyer sur la préface du livre de Claire Séverac publié chez Grosal par Kontre Kulture ne peut être une preuve recevable puisque le junkie sénile est un pro Poutine invétéré, voire pathologique ! La Russie a certes ses propres intérêts à défendre et son agenda ; elle ne peut donc être soumise totalement à l’empire yankee. Certes, y a-t-il des escarmouches ici et là, mais le plan global ne dévie pas d’un degré, jamais.


russian-president-putin-marks-the-70th-anniversary-of-the-liberation-of-former-nazi-german-concentration-and-extermination-camp-auschwitz-in-moscow_5195631


Puis vient l’accusation de trop, celle récurrente, censée anéantir l’adversaire : René Guénon et mon pseudo Internet Lelibrepenseur. Que c’est léger ! Je respecte mes aînés d’autant que monsieur Ploncard d’Assac est médecin et que nous avons certainement hanté les mêmes amphithéâtres marseillais de la Timone, à quelques années d’intervalle. Mais je ne puis accepter qu’il insulte la mémoire de René Guénon le plus anti-maçon des Français, celui qui a déconstruit et mis en pièces le mythe maçonnique. Il suffit de lire cet extrait de page (ci-dessus) pour être édifié sur l’abîme séparant les deux personnages. Sur la forme, on y comptabilise un nombre important de fautes : italiques hasardeux, patronymes écorchés, fautes de typo, d’orthographe et une entorse à la syntaxe… René Guénon était d’un tout autre niveau. Il maniait la langue française avec maestria et le lire est, pour beaucoup, un régal. Sur le fond, lisez L’erreur spirite et Le Théosophisme, histoire d’une pseudo-religion pour comprendre l’extraordinaire force de travail de René Guénon et son utilité aujourd’hui encore, un siècle plus tard, dans la dénonciation de la culture New age issue justement du théosophisme de Blavatsky. Cette pseudo-religion est celle des élites hollywoodiennes, de l’entertainement mondialisé qui fait la promotion des wiccans, de la sorcellerie, de la kabbale, de la réincarnation,… René Guénon a, pour ainsi dire, réalisé le travail — et quel prodigieux travail —  un siècle avant tout le monde.

Quant à ce qu’il dit de mon pseudo Internet qu’il prend pour une formule maçonnique, c’est tout simplement d’un ridicule affligeant. Penser librement n’est pas maçonnique, mais devrait être tout simplement humain ; malheureusement notre époque a créé des gens qui ne pensent plus ou du moins, ne pensent pas librement, car ils ont toujours peur des conséquences. Certains sujets sont même chuchotés, afin de ne pas choquer l’entourage ! La libre pensée maçonnique est un concept très récent historiquement parlant, contrairement à la langue française qui, par sa richesse, me permet, grâce à Dieu, l’utilisation de ce vocable, n’en déplaise au Dr Ploncard d’Assac. Que mon cher confrère soit rassuré, il n’y a donc aucune confusion des esprits. Peut-il, du reste, se targuer d’avoir accompli un travail comparable au travail gigantesque antimaçonnique effectué depuis 10 ans sur ce site ? Des milliers d’articles, des centaines de vidéos documentées et créditées ! Des dizaines de conférences ont été données en France et à l’étranger pour dénoncer cette secte malfaisante, cette association de malfaiteurs.


« Soyons objectifs, ce système [ONU] a aidé l’Humanité à traverser les événements tumultueux, parfois dramatiques, des 70 dernières années et a préservé le monde de bouleversements à grande échelle. L’Organisation des Nations Unies est une structure sans égale en termes de légitimité, de représentativité et d’universalité. »

V. Poutine concernant l’ONU, 28 septembre 2015.


Bref, recentrons le débat sur les faits et contentons-nous de répondre aux accusations précises, sans tenir à avoir raison à tout prix. À la question posée par le Dr PPd’A : Mais quelle est donc leur motivation… ?! La réponse est simple : en ce qui nous concerne, nous ne sommes attachés qu’à la Vérité, rien que la Vérité. Le reste n’est que perte de temps et éloignement du but ardemment désiré et assidûment poursuivi : plaire à Dieu et être soumis à Sa Majesté.

AP07042609947Concernant Poutine et pour aller en profondeur dans son implication au niveau du gouvernement mondial, nous vous invitons à consulter cette page de notre forum Novusordoseclorum ici, riche de très nombreux documents de toutes sortes. Pour résumer le cas catastrophique de Poutine, il suffit de rappeler sa défense honteuse de la racaille Joseph Blatter (FIFA), ce dernier serait selon lui : « un homme respectable qui mérite le prix Nobel de la Paix » (sic) ! Rien que ça ! Sans oublier sa phrase mythique d’encouragement à l’adresse de Donald Trump : « Trump est un homme brillant et plein de talent » (resic) ! Pire encore, le fait d’avoir fait voter une loi anti révisionniste, comme si c’était une urgence politique répondant à l’intérêt de son peuple ! Que dire de son panégyrique assez hurluberluesque de l’ONU ! Ses propos ne peuvent être que consternants de bêtise pour ceux qui ont lu le livre de J.-L. Izambert, Faut-il brûler l’ONU ? (Lire l’intégralité du discours onusien de V. Poutine ici et en français). La photographie de droite le montre avec l’un des plus grands criminels de guerre au monde, le sabbataïste H. Kissinger, qu’il salue avec un profond respect ; on aurait dit un gamin de 5 ans ! Poutine a également réalisé, le 19 janvier 2016,  une déclaration très curieuse appelant les Juifs se sentant en insécurité en Europe, à rejoindre la Russie (reresic) ! Vraiment très curieuse, comme déclaration ! On va laisser de côté, aujourd’hui, Alexandre Douguine, le sataniste crowleyen et accessoirement conseiller de Poutine, car cela chargerait trop la mule. N’oublions pas non plus que Poutine a commencé sa carrière dans le KGB, en Allemagne de l’Est, excellant dans l’extermination de toute dissidence ! Cocasse non ? Le bloc « eurasien » dont les dissidents parlent si souvent n’est rien d’autre qu’un des blocs du Nouvel Ordre Mondial à venir, selon les écrits de Z. Brzezinski (Lire l n° 118 du Liso, 5 décembre 2015) ! Ce bloc sera soumis à l’autorité de l’ONU, de la Banque Mondiale, de l’Organisation Mondiale du Commerce, du FMI… Et ils osent appeler ça un dissident, une alternative au modèle atlantiste !!! Arrêtons donc ici cette énumération fastidieuse, la preuve de la duplicité de Poutine étant largement démontrée.

Il se trouvera toujours quelques-uns qui expliqueront que toutes ces déclarations sont des ruses pour amadouer l’ennemi, des stratégies pour gagner je ne sais quel avantage. Rien de ceci n’est sérieux et encore moins vrai. Ne dit-on pas qu’il faut se munir d’une longue cuillère, avant de dîner avec le diable ! En réalité, de par la gravité de cette lutte finale, il est très dangereux, fort risqué et très peu recommandé de dîner avec le diable. À chacun de choisir ses alliances.

Bonne lecture à tous et faites tourner l’information au plus grand nombre.