homme-diffuse-pornographie-juvenile-reseaux
L’homme aurait diffusé de la pornographie juvénile sur les réseaux sociaux depuis l’intérieur d’une église de Windsor. PHOTO ARCHIVES LA TRIBUNE.

Déjà, l’été dernier, l’argentier du Vatican et numéro trois de la cité État, le cardinal australien George Pell a été arrêté en Australie pour pédophilie. Aujourd’hui c’est au tour d’un autre diplomate du Vatican de se faire arrêter au Canada pour les mêmes crimes. Ce n’est qu’un énième scandale de pédophilie au sein de la Curie romaine, en attendant le prochain… D’ici là, personne n’ira en prison et ces démons prédateurs d’enfants continueront leurs crimes en toute impunité avec la complicité des politiciens corrompus. On a déjà parlé ici du livre Sexe au Vatican : Enquête sur la face cachée de l’Eglise (2012) qui parle du coté sombre et ténébreux de cette mafia pédophile. Il semble même que ces pratiques ne date pas d’hier  si l’on en croit le livre Les péchés des Papes : sexe, corruption et meurtre au Vatican (2014) !


Un mandat d’arrestation pancanadien a été lancé contre un homme qui aurait diffusé de la pornographie juvénile sur les réseaux sociaux depuis l’intérieur d’une église de Windsor, en Ontario.  

Le quotidien Windsor Star rapporte que le suspect de 50 ans, Carlo Capella, est un haut gradé de la diplomatie vaticane qui a récemment été rappelé à Rome.

Dans un communiqué daté du 15 septembre, le Saint-Siège annonce le rappel du père Capella au Vatican en raison « de violations possibles des lois sur la pornographie juvénile », selon le quotidien ontarien.

La police de Windsor dit avoir ouvert une enquête après avoir été informée par la Gendarmerie royale du Canada en février, ce qui lui a permis d’éventuellement consulter les données informatiques pertinentes.

Les crimes présumés auraient été commis entre le 24 et le 27 décembre 2016.

Le père Capella est recherché pour avoir consulté, possédé et distribué de la pornographie juvénile.


La Presse [Canada] – Windsor – Ontario