Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Comment Mark Zuckerberg s’est enrichi d’un milliard suite à l’amende de 5 milliards de dollars infligée à Facebook
Eco & Finance

Comment Mark Zuckerberg s’est enrichi d’un milliard suite à l’amende de 5 milliards de dollars infligée à Facebook 

Cela peut paraître paradoxal en effet pour le profane mais l’explication se trouve dans le montant ridicule de l’amende infligée que l’on peut assimiler à un véritable cadeau. En effet, le cours de l’action Facebook qui était menacé de dégringolade avant l’annonce du montant de l’amende tant les observateurs s’attendaient à un montant exemplaire à même de décourager toute tentative de récidive, se trouve au contraire revigoré après l’annonce de l’amende relativement dérisoire qui a produit un véritable soulagement chez les actionnaires. Ainsi va le monde dans notre époque moderne…


Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, s’est enrichi d’un milliard de dollars à la suite de l’amende de 5 milliards infligée au réseau social.

Paradoxal mais logique, explication.

Quand Facebook perd, Mark Zuckerberg gagne quand même ? Presque. Du moins, c’est que l’on pourrait penser alors que le réseau social a écopé d’une amende de 5 milliards de dollars – la Federal Trade Commission a approuvé la sanction concernant le scandale Cambridge Analytica – et que, dans le même temps, son dirigeant, Mark Zuckerberg, s’est enrichi d’un milliard en une demi-heure.

En réalité, l’explication est assez simple : l’amende infligée représente une goutte d’eau dans les comptes de l’entreprise et les investisseurs s’attendaient à une facture bien plus salée. Ce qui les a donc rassurés, ayant ainsi pour conséquence de faire grimper le cours de l’action Facebook de 1%. Or, Mark Zuckerberg détient 88,1% de celles-ci.

Selon une déclaration financière en date du mois d’avril, Mark Zuckerberg détient 410 497 115 actions de Facebook. Avant la nouvelle, à 15h45 heure locale, ses actions, au prix de 202,31 dollars, valaient près de 83 milliards de dollars. Moins d’une demi-heure plus tard, une fois l’amende validée, l’action s’échangeait à 204,87 dollars, portant, de fait, le portefeuille du créateur de Facebook à une valeur de 84,1 milliards de dollars.

Cette amende de 5 milliards de dollars représente un record pour une entreprise issue du domaine technologique. À l’époque du scandale Cambridge analytica, les données de plus de 87 millions d’utilisateurs du réseau social avaient été récupérées, et auraient servi, notamment, à influencer les intentions de votes lors des élections.


Thomas Mangin
17 juillet 2017

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :