Il suffit d’attendre gentiment en lisant ici et là quelques infos pour trouver les preuves les plus claires et évidentes de la déchéance de la franc-maçonnerie spéculative criminelle. D’aucuns diront, avec un aplomb déroutant, que ce n’est pas du tout un réseau, que la fraternité dégénérée triponctuée n’est pas avérée, que c’est juste des amis qui s’amusent… C’est cela. À vrai dire, le Grand Orient s’est transformé en club de Gentils Organisateurs de partouzes de luxe afin d’allier plaisir et business au Carlton ou au Murano (Bd du Temple !). Les humanistes donneurs de leçons ont des loisirs douteux voire criminels et le plus inquiétant est qu’appartiennent à cette fraternité satanique des gens aussi puissants et responsables que des commissaires divisionnaires, des patrons de services telle la DCRI… etc. On comprend maintenant de plus en plus pourquoi rien ne change en matière d’insécurité et de dépravations des mœurs, malgré les moyens disponibles et les discours tenus. On peut dire, sans prendre le risque de trop se tromper, que toutes les grandes affaires et scandales qu’a connu la France sont d’inspiration maçonnique. À quand une dissolution de cette secte maléfique et une libération de la communication sans censure sur ses méfaits, au cours de l’histoire ?

Arcizet : « Je demande la démission des frères du GODF impliqués dans l’affaire du Carlton. »

le 24 octobre 2011 18H53| par François Koch.
Depuis plusieurs jours déjà, la presse évoque cette affaire de prostitution franco-belge, où des parties fines auraient été organisées au Carlton de Lille. Un responsable de ce grand hôtel, des fonctionnaires de police, un avocat, un proxénète bien implanté en Belgique -au nom digne d’un polar « Dodo la Saumure »-… et un présumé client célèbre en la personne de DSK. Comme si cela ne suffisait pas pour provoquer l’emballement médiatique, des médias y ajoutent une dimension maçonnique.

Selon L’Express, René Kojfer, chargé des relations publiques au Carlton, aurait fourni aux clients de l’hôtel des filles du réseau de Dodo la Saumure. Or Kojfer est un frère du Grand Orient de France (GODF) à Lille. Le Point affirme que d’autres protagonistes sont membres du GODF. Trois ou quatre policiers GODF impliqués.

Contacté, Guy Arcizet, Grand Maître du GODF, répond clairement : « Il y a parmi nos frères trois ou quatre fonctionnaires de police impliqués dans l’affaire du Carlton, et je vais leur demander de démissionner. Il faut éviter que des membres du GODF soient compromis dans une affaire où la morale est en jeu. C’est mauvais pour l’image de l’institution. S’il s’avère qu’ils sont innocents, leur réintégration sera facile. ». Donc, quelques frères du GODF impliqués sans doute. Même si seul le nom de Kojfer est cité (l’appartenance au GODF de ce dernier est confirmée). Mais même si d’autres membres du GODF sont mis en cause dans cette affaire, cela ne prouve pas, pour l’instant, que l’on a affaire à un réseau maçonnique. Quoi qu’il en soit, dans les « salles humides » [là où se déroulent les agapes], les frères du GODF lillois parlent de l’affaire. Mais, disent-ils, pas plus que dans les salons de coiffure ou les taxis… et sans inquiétude.