Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Informations

Offensive pacifique, par Scady 

Je refuse de céder à la tentation du malin. Ce dernier cherchera à prouver le bien-fondé de sa rébellion contre le Créateur, en tentant vainement de démontrer que l’Homme n’est pas digne du rang que Dieu lui a accordé.
Merci de faire passer le message au plus grand nombre.

Non classé

BHL et la drogue : témoignage d’Arielle Dombasle 

On savait qu’il n’était pas normal le Botul, qu’il était trop bête, autrement il ne serait pas le recordman mondial de tartes à la crème. On connait maintenant une des raisons de cette stupidité (car il doit y en avoir d’autres) : les drogues qu’il se prend dixit sa femme ! La phrase la plus intéressante de cette mini ITW reste : « Tout est permis pour arriver à ses fins » ! Ceci est la définition même du messianisme sabbataïste.

À la une

La femme et la civilisation, par Lotfi Hadjiat 

Une fois n’est pas coutume, parlons cinéma. Du genre qui dénonce. Et en particulier d’un film, Much Loved, où Loubna Abidar se livre à un réquisitoire sans compromis contre la débauche et la corruption de la société marocaine, posant sans détour la question de la situation douloureuse des femmes dans ce pays… oppression, abus, prostitution, drogue, pédophilie… surtout à Marrakech, la ville qui a ouvert grand ses portes non seulement aux riches démons saoudiens mais aussi à toute la boue et toute la merde occidentales, et je ne parle pas seulement de cet immonde et dégoulinant Marrakech du rire… Dire de cette dénonciation courageuse qu’elle salit l’image de la femme marocaine et l’honneur du Maroc est effectivement d’une hypocrisie vertigineuse. Pour autant, la femme occidentale est-elle mieux lotie ?

Géopolitique

« La majorité des juifs volent, c’est vrai ! » dixit Rav Ron Chaya 

Discours très saint et qui peut être valable pour les autres peuples, discours effectivement sage et spirituel qui fait plaisir à entendre mais à ce moment, je le dis je ne dis rien : il faudrait peut-être commencer par rendre les terres israhelliennes volées aux Palestiniens, les maisons colonisées, les oliviers millénaires coupées… Allez cher Rav Ron Chaya, encore un petit effort et c’est bon.

Réseaux & Lobby

Que pense É. Badinter de la « frumka » et de la prière matinale talmudique 

On aimerait bien connaître son avis et être affranchis sur ces deux questions essentielles : qu’en est-il de la frumka portée librement par les loubavitchs et de la prière talmudique du matin qui loue Dieu de ne pas avoir fait femme le fidèle qui récite la prière ! A-t-on déjà observé, dans une quelconque religion, un tel mépris de la femme ? Pourtant pas un traître mot, ni le moindre murmure n’a transpiré sur la question de la burka juive et encore moins sur cette prière choquante, voire scandaleuse !

Lectures

Parution, demain 11/9, de l’excellent livre de Lotfi Hadjiat, « Les ennemis de l’humanité » 

En tuant son frère Abel, Caïn fut le premier meurtrier de l’humanité, mais aussi le premier ennemi de l’humanité. Quelle fut sa descendance, son influence sur les générations successives jusqu’à aujourd’hui ? Telles sont les questions auxquelles tente de répondre ce livre. Cette nouvelle étude sur l’identité de Caïn et de sa lignée éclaire d’un jour nouveau le personnage biblique nommé Israël, élucidant l’épineuse question juive, l’obscure franc-maçonnerie et la dérive scientiste moderne.

Une clef pour comprendre dans quel péril est conduite l’humanité et vers quel salut elle peut encore se diriger. Un péril dans lequel on nous attire en agitant bruyamment la marionnette sanglante du djihad.

Lectures

Parution le 11 septembre 2015 du livre « Les ennemis de l’humanité » de Lotfi Hadjiat 

Avec des mots simples et un langage clair, Lotfi Hadjiat, à la lumière des Textes sacrés, offre au lecteur une histoire revisitée de la légende humaine, depuis l’ancêtre commun Adam, reconstituant ainsi avec bonheur la mémoire enfouie d’événement majeurs, à l’image du crime abominable commis par Caïn sur son frère Abel et dont nous payons à ce jour les conséquences. Comme nous le rappelle l’auteur, le salut ne peut être qu’individuel – chacun recherchant le sien propre – et il ne peut venir que d’une victoire remportée sur soi-même : « On ne peut vaincre que soi-même ; la plus belle victoire est une défaite, que dis-je, une soumission totale à la souveraineté divine. ». C’est tout un art de vivre, toute une philosophie.