Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Informations

Affaire Ramadan : pourquoi les femmes qui se disent victimes ont-elles tant de mal à porter plainte ? 

Au delà des graves accusations de viols et de menaces de mort, dont seule la justice pourra faire la lumière, il reste que le comportement de ce « prédicateur » est à l’opposé de ce qu’il prêche dans ses conférences. Il ne pourra pas en tout cas réfuter la réalité de relations hors mariage — même consenties — et peut-être même adultérines, ce qui est, dans tous les cas, condamnable par les textes sacrés qu’il était censé expliciter à ses auditeurs et auditrices. De pauvres et pitoyables chauvins — croyant défendre l’islam — osent, après tout ce déballage, parler de vie privée qu’il conviendrait de respecter, faisant mine d’ignorer que cette excuse n’est pas recevable quand on a affaire à un homme public, prédicateur de surcroît. Un prédicateur n’a pas droit à l’erreur ; il doit donner l’exemple et agir en conformité avec son discours. À partir de là, Tariq Ramadan est définitivement discrédité auprès du public en général et particulièrement auprès de la communauté musulmane. C’est devant de telles vilenies que l’on pense avec nostalgie au temps béni du règne de Omar Ibn El Khattab — Que Dieu l’Agrée — , non pour la rigueur de la peine encourue en pareil cas, mais pour son caractère dissuasif.

Politique

Une sénatrice s’étonne d’une niche fiscale en faveur de Tsahal et reçoit des menaces de mort 

Il n’y a pas d’argent dans les caisses, les SDF meurent de froid dans nos rues mais il y a de l’argent pour une armée criminelle tueuse d’enfants, l’armée israhellienne ! C’est très bien que certains commencent à comprendre la réalité de la violence du lobby sioniste en France. Imaginez une seconde que ce soit un arabe qui ait réalisé ces menaces de morts, je ne vous demande même pas d’imaginer une niche fiscale pour une armée de pays arabe… ce serait trop vous demander.