Sayada-dieudonné-soral


Pour ceux qui ne croient pas encore que Dieudonné n’aime pas Soral et que leur alliance est aussi solide et sincère qu’une expertise économique de DSK, voici le énième témoignage d’un de ses proches, l’humoriste Yonathan Sayada. Ce dernier affirme clairement dans une ITW sur Rue89 que Dieudonné a un discours privé sur Soral qui n’a rien à voir avec ce qu’il veut montrer (cf. image ci-dessus).
Nous en profitons pour reposter la vidéo du clash téléphonique dans lequel il disait tout le mal qu’il pensait d’Alain Soral, « pape de la décadence », dixit Dieudonné. Quant à nous, nous pensons que Dieudonné et Soral sont de la même engeance, rien ne les différencie vraiment.



Quand lui parle d’Alain Soral, de Kémi Seba, de l’Iran ou de la liste antisioniste de Dieudonné, Yonathan se contente de dire qu’il ne cautionne pas ces parties du personnage. Il qualifie Dieudonné de « nounours » dans Vice. A nous, il dit :

« Je le vois comme un bébé meurtri qui fait le con encore plus parce qu’il a eu mal. »

Bref, il est sous le charme.

« Je rêve qu’il fasse une vidéo dans laquelle il enlèverait l’ironie de ses yeux et il dirait tout ce qu’il m’a dit en privé, sur Faurisson, sur Soral… J’aimerais qu’il le fasse aussi parce que sa réhabilitation libérerait les humoristes de quelque chose et les sortirait peut-être du consensuel. »

Rencontré au théâtre de La Main d’or, avant son spectacle « En paix » (qui ne parle pas du tout des juifs ou d’Israël), Dieudonné montre le visage doux dont Yonathan fait la promotion. Il dit que le son des kalachs du Bataclan qu’il a entendu d’ici, le soir du 13 Novembre, l’a changé et qu’il est « dans une volonté de paix sincère ». Cette association avec Yonathan « symbolise » cela. Il assure que le spectacle qu’il joue en ce moment est le dernier et qu’il partira dans deux ans au Cameroun, parce que son père est mort et que son village l’attend.