Cette affaire est assez exceptionnelle puisqu’elle démontre que le lobby existe bien, ne serait-ce qu’à travers, notamment, sa réaction consistant à empêcher cette députée LREM de s’exprimer calmement et tranquillement sur la question de la PMA et la différence énorme entre ce qui se dit dans les circonscriptions et les couloirs de l’Assemblée nationale. D’autant qu’il est totalement ridicule de l’accuser d’homophobie pour avoir parlé d’un lobby politique qui travaille pour l’intérêt de la communauté gay ! Il existe bien d’autre lobbys dans cette institution totalement corrompue, travaillant contre les intérêts du peuple : l’industrie agrochimique, Big Pharma, la secte mafieuse maçonnique, le lobby sioniste… Malheureusement, afin de maintenir leur pouvoir encore quelque temps, ces lobbyistes crient à l’homophobie dès qu’il est question de critiquer le lobby gay et à l’antisémitisme dès qu’il est question de critiquer le lobby sioniste…


Dans un tweet portant sur la procréation médicalement assistée, Agnès Thill dénonçait « un puissant lobby LGBT à l’Assemblée nationale », tout en arguant que « l’Assemblée nationale n’est pas la France ».

La République en marche a mis une « dernière » fois en garde jeudi 8 novembre la députée Agnès Thill « contre les excès » de ses « prises de position publiques », après des propos concernant un supposé « lobby LGBT à l’Assemblée nationale ». Tout est parti d’un tweet de la députée LREM de Paris Élise Fajgeles invitant ses followers à débattre dans le cadre d’un « un café citoyen sur l’ouverture de la PMA ». 

Agnès Thill

@ThillAgnes

Est ce « s’informer » s’il n’y a qu’une version donnée ? Nos juristes et experts auditionnés étaient partagés 50/50 sur le sujet, par exemple l’argument égalité en droit ne tient plus. L’objectivité est de mise, ou bien c’est de la propagande.

Élise Fajgeles

@EliseFajgeles

Je vous attends ce soir, 19h30, au café Le Progrès dans le 3e, pour un café citoyen sur l’ouverture de la PMA. Venez témoigner, vous informer, débattre !

Voir l'image sur Twitter
Agnès Thill répond alors : « Est ce ‘s’informer » s’il n’y a qu’une version donnée ? Nos juristes et experts auditionnés étaient partagés 50/50 sur le sujet, par exemple l’argument égalité en droit ne tient plus. L’objectivité est de mise, ou bien c’est de la propagande », prévient l’élue LREM de l’Oise. « Tu es la bienvenue pour débattre avec nous Agnès ! », lui répond alors Élise Fajgeles.

Élise Fajgeles

@EliseFajgeles

Tu es la bienvenue pour débattre avec nous Agnès !

Agnès Thill

@ThillAgnes

En circo ! C’est tellement faux de faire croire qu’il n’y a qu’une vision :
1) il y a un puissant lobby lgbt à l’AN et l’AN n’est pas la France. Ici, les avis sont tout autre.
2) nos experts auditionnés étaient 50/50, comme la société, c’est malhonnête de faire croire le contraire.

Remontée, Agnès Thill rétorque qu’elle ne souhaite débattre qu’« en circo » (circonscription). Et la députée poursuit : « Il y a un puissant lobby LGBT à l’Assemblée et l’Assemblée nationale n’est pas la France. Ici, les avis sont tout autre. »
Voir l'image sur Twitter

Jérémy Marot@JeremyMarot

.@GillesLeGendre et @PhilGrangeon adressent une « dernière »mise en garde à la députée LREM @ThillAgnes après un tweet dénonçant un supposé « lobby LGBT à l’Assemblée nationale » 

« Sémantique homophobe »

Dans un courrier que l’AFP s’est procuré, et posté sur Twitter par une journaliste de Libération, le patron par intérim de LREM Philippe Grangeon, et celui du groupe de députés Gilles Le Gendre, condamnent « avec la plus grande fermeté » un tweet de la députée de l’Oise. Ces propos « contreviennent aux valeurs » du parti, estiment Philippe Grangeon et Gilles Le Gendre en ajoutant que « les termes de ‘lobby LGBT’ relèvent d’une sémantique homophobe ».

Tes propos n’expriment pas une conviction. Ils constituent une mise en cause insidieuse de certains de nos collègues. Philippe Grangeon et Gilles Le Gendre dans une lettre adressée à Agnès Thill

Voir l'image sur Twitter

LaureEquy@LaureEquy

Dans une lettre adressée ce soir à Agnès Thill, le DG LREM Philippe Grangeon et Gilles Le Gendre recadrent très fermement la députée LREM après son dérapage sur “le lobby LGBT à l’AN”. En mode dernier avertissement

Dans un autre tweet, Agnès Thill a par la suite dit « regrette[r] [s]es propos qui ont pu heurter certains de [s]es collègues et d’autres ». « Je ne juge aucune vie personnelle. Revenons sur le fond. Et que chacun puisse s’exprimer sereinement. Je m’y engage », a-t-elle ajouté.

Agnès Thill

@ThillAgnes

Je regrette mes propos qui ont pu heurter certains de mes collègues et d’autres. Je ne juge aucune vie personnelle. Revenons sur le fond. Et que chacun puisse s’exprimer sereinement. Je m’y engage.
Je remercie les collègues qui sont venus à moi individuellement pour parler.

« Nous avons pris note des ‘regrets’ que tu as exprimés par la suite. Des excuses en bonne et due forme auraient été plus appropriées », écrivent aussi Philippe Grangeon et Gilles Le Gendre. Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a pour sa part qualifié le tweet de la députée de l’Oise d’« absolument inacceptable ».

ADFH@ADFH_asso

« Lobby LGBT », cette expression anxiogène utilisée par tous les sites d’extrême droite et les sites de désinformation. De mieux en mieux @ThillAgnes ! @LaREM_AN @GillesLeGendre @MarleneSchiappa @BGriveaux http://www.slate.fr/story/160534/societe-medias-expression-lobby-lgbt-nadine-morano-sites-fachosphere 

Peut-on parler d’un « lobby LGBT » en France?

Depuis les débats sur le mariage pour tous, l’expression « lobby LGBT » s’affiche partout sur les sites d’extrême droite. Un groupe homosexuel nébuleux aurait un poids énorme dans la politique et…

slate.fr

Benjamin Griveaux

@BGriveaux

Ce terme de « lobby LGBT » est absolument inacceptable et n’a pas sa place dans le débat public. Pas d’ambiguïté de mon côté.

Agnès Thill a plusieurs fois exprimé ses critiques quant à l’extension de la PMA à toutes les femmes, une mesure soutenue par Emmanuel Macron durant la campagne. Elle avait aussi fait polémique sur Twitter en juillet en répondant à un internaute favorable à l’euthanasie : « Le suicide n’est pas interdit en France ».

avatarfranceinfo / AFP
France Télévisions