soral-corée-du-nord-mythomane


C’est hilarant de stupidité et de bêtise et pourtant, certains continuent de l’écouter, peu nombreux certes, beaucoup moins qu’avant, mais tout de même. Il y a tellement de choses à dire sur cette nouvelle escroquerie du gourou que c’en devient lassant. On va donc reprendre deux ou trois points seulement afin de prouver une énième fois qu’Alain Soral est un grand mythomane, qui a trouvé une nouvelle histoire à raconter pour grappiller des sousous aux neuneus. Il faut dire que les affaires vont très mal, que la chute des ventes a été spectaculaire, que sa crédibilité s’est totalement envolée. On peut dire la même chose du manipulateur Dieudonné et c’est tant mieux car leurs mensonges n’ont que trop duré.

selfie-soral-bintiVenir en 2017, essayer de vendre la Corée du Nord comme un paradis terrestre relève de la folie pure et simple. Même Fidel Castro en avait marre de ce pays et lui reprochait en 2013 de conduire le pays vers une Troisième guerre mondiale ! Pire encore, s’essayer à faire croire qu’il va demander l’asile politique pour fuir la persécution judiciaire française relève de la pure escroquerie. Franchement, qui peut croire que ce pervers narcissique pourrait avoir sa place en Corée du Nord ? Un pays qui applique la peine de mort pour toute diffusion ou utilisation de pornographie. La seule affaire Binti aurait raccourci son pathétique séjour terrestre. Où donc espère-t-il trouver des backrooms pour assouvir ses délires sexuels ? À Pyongyang, Hamhùng, Namp’o, pour ne citer que les plus grands centres urbains ? Comment fera-t-il pour se procurer son Subutex, la béquille psychologique dont il ne peut se passer ? Bref, ce dégénéré est incapable de vivre hors de Babylone dont il est le produit pétri et manufacturé ! Juste un rappel : vu le racisme constitutionnel de ce pays de dingues, si vous couchez avec une Nord-Coréenne en étant un étranger, Blanc, Noir, Vert ou de n’importe quel couleur, et que vous vous faites prendre par les autorités, vous vous retrouvez dès le lendemain matin devant le peloton d’exécution sans la moindre forme de jugement ! On n’ose imaginer ce qu’il arriverait à un bisexuel comme Soral s’il se retrouvait pincé dans les toilettes avec un beau militaire le pantalon sur les chaussettes : sans doute serait-il fusillé deux fois, une fois à l’endroit comme tout le monde, l’autre fois à l’envers pour lui faire passer l’envie de toucher aux derrières potelés des adjudants du noble et grand peuple nord-coréens !

Et puis, oh, dites, c’est quoi cette histoire d’asile politique ? Il veut se tirer de France maintenant ? Fiche le camp au loin ? Bye, bye les ploucs ? Bon baisers de Pyonyang ? Lâcher ER et son chenil de militants zélés ? Faire comme Dieudonné, qui déclare retourner vivre au Cameroun ? Après avoir mis dans la mouise dans générations de disciples et de clients avec leurs extrémismes fachos et leur quenelles vulgaires, après avoir laissé sur le carreau de brave types qui les avaient suivis sans savoir à quels escrocs ils avaient à faire,  les organisateurs de la grande farce dissidence ont maintenant décidé d’un commun accord de jeter l’éponge et de s’enfuir avec leur magot sous le bras en laissant leurs fidèles se débrouiller tout seuls en France ! C’est ça, les grands résistants Soral et Dieudonné ! Jean Moulin était venu en France pour unifier la résistance, et eux, ils se tirent de France pour réorganiser leurs finances ! Leur devise ce n’est pas « La Patrie ou la mort ! » mais « Prends l’oseille et tire-toi » !

Même si chacun sait que Soral n’ira jamais au denier pays des Soviets, ce qu’il dit est pourtant clair et on le comprend à demi-mots : il en a marre de vivre ici, son biz ne prend plus, et il compte bien, un jour ou l’autre, aller monter une entreprise lucrative sous d’autres latitudes !

Lors de son retour en France, papy Grosal a réalisé une émission radio d’un ridicule affligeant et toute à sa gloire. Il expliquait calmement qu’il avait été invité par les autorités officielles bla-bla-bla… qui savaient parfaitement qui « il » était ; du coup, elles ont mis à sa disposition un interprète, un chauffeur, un minibus… En réalité, c’est le parcours classique et minimum que réalise tout voyageur occidental arrivant sur place comme l’a prouvé parfaitement D. Conversano dans sa dernière vidéo. Encore une fois, le mythomane s’est illustré par son culte du bobard et du ragot et les preuves sont accablantes. Une vidéo existe, datant de 2013, montrant un touriste français accomplissant, à l’identique, le même parcours, au millimètre près ! Qu’est-ce qu’il est débile le gourou ! Comment peut-il croire que l’on puisse mentir comme il le fait encore aujourd’hui, à l’ère d’internet et des réseaux sociaux ?!! Mieux encore : son grand copain Yann Moix y est allé il y deux ans, lui, et a été vraiment invité par le régime nord-coréen, lui ! Il en a même fait une page dans Paris-Match ! Soral peut-il nous expliquer comment il est possible que le bras-droit de BHL soit l’invité officiel du régime si ce régime est nazi, comme il le prétend aux derniers imbéciles qui boivent ses paroles ?

Il faut déjà ajouter que l’on ne comprend pas du tout ce que vient faire la Corée du Nord dans le débat politique français, étant donné la situation critique dans laquelle on patauge. Mais bon, après tout, pourquoi pas ? Mais, s’il tient à en parler, il faudra tout de même qu’il nous éclaire sur la contradiction phénoménale entre son soutien indéfectible à Super Trump et sa nouvelle idylle nord-coréenne, sachant que le premier veut bombarder le second et vice et versa. Ce qui serait hilarant, c’est que Soral s’exile en Corée du Nord (il va nous manquer !) et qu’il se prenne une bombe Yankee sur la tête ! Boom ! Immédiatement, nous aurons droit à une analyse géopolitique perspicace de Thierry Meyssan pour nous rassurer en précisant que c’était une bombe sans charge qui est tombée par hasard sur la tête de Grosal ! Ce ne sont plus des intellectuels, mais des clowns faisant les pitres dans un cirque de province avec des bambins rieurs comme spectateurs. Quand Trump enverra sa première grosse bombe sur la Corée du Nord, il dira quoi le gourou sénile ? On ne va pas parler ici du missile qui est passé très près d’un avion français faisant la navette Paris-Tokyo…