Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
À la une

Quand le mythomane Panamza soutenait son « frère » Vincent Lapierre, par Karim* 

Il est essentiel de savoir que la ligne éditoriale directrice du site Panamza est centrée – comme par obnubilation – sur tout ce qui se rapporte à l’État d’Israël, aux lobbies juifs sionistes, aux grandes figures de ces mêmes lobbies ainsi qu’aux attaques incessantes que leurs membres assènent à l’auteur du site, Hicham Hamza. Dans ce seul domaine, Panamza a cette particularité de diffuser des informations souvent pertinentes et en avant-première pour la plupart d’entre-elles. Si ce n’est la dénonciation des différentes collusions des membres du gouvernement français avec les lobbies sionistes, ce que toute personne un tant soit peu intéressée par le sujet ne peut méconnaître, rien de véritablement pertinent n’émerge des différentes autres publications du site. Les rares avis qu’il donne sur les informations diffusées tournent systématiquement en rond pour affirmer que tous les hommes politiques mangent dans la main d’Israël et du lobby juif. Aucune pensée constructive, aucun élément d’analyse n’apparaît et ne bénéficie à aucun lecteur du site.

À la une

Actu au Scalpel #27 : pour en finir avec l’escroquerie Majid Oukacha 

La vidéo commencera avec le dernier remaniement du gouvernement Édouard Philippe III après le départ houleux de Gérard Collomb. Il sera essentiellement question de Madame Emmanuelle Wargon, lobbyiste de Danone, ainsi que de l’incroyable Franck Riester. On parlera ensuite de l’affaire des perquisitions de Jean-Luc Mélenchon et de la France insoumise. Il sera également question de l’affaire de l’assassinat de Jamal Khashoggi dans le consulat saoudien d’Istanbul.

Eco & Finance

Législatives 2012 : le FN mis en examen pour complicité d’escroquerie 

De très probable, la mise en examen du FN pour son financement est devenue effective ce mercredi. Le trésorier du parti et candidat frontiste aux régionales en Ile-de-France, Wallerand de Saint-Just, était entendu depuis ce mercredi matin au pôle financier dans l’enquête sur son financement et des soupçons d’escroquerie au préjudice de l’Etat lors des élections législatives de 2012. Le parti frontiste est mis en examen en tant que personne morale pour recel de produits d’abus de biens sociaux et complicité d’escroquerie dans l’enquête sur son financement, a annoncé le trésorier du parti à sa sortie du bureau du juge.