boutef


Il y a comme un air de panique qui flotte au dessus des têtes dirigeantes de ce magnifique pays ruiné par leurs actions prédatrices. Ils ne se rendent même plus compte du caractère profondément humiliant de cette démarche unilatérale. Leurs homologues français, ont-ils formulé la même demande ? Honte à ces gredins ! Honte à ces monstres qui pillent le pays et se protègent par des manœuvres procédurières ! Honte aux Français complices également.


C’est une première dans les annales des relations entre Alger et Paris. En vertu d’un accord judiciaire signé en avril les dirigeants algériens seront mieux protégés en cas de poursuites judiciaires en France, rapporte Le Figaro dans son édition de demain mardi 10 mai.

Selon le journal, les députés français seront amenés à se prononcer « sur une révision de la convention judiciaire franco-algérienne signée à Paris le 28 août 1962 ». « Négocié dans la plus grande discrétion, le nouvel accord a été paraphé le 10 avril par le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, et son homologue algérien, Tayeb Louh », lors du sommet algéro-français à Alger.

Samir Allam – TSA


algérie-france-justice-accords