Soral se plante encore une fois sur P.-É. Blanrue

Point-Grosal


Énième bourde lamentable du gourou junkie qui a essayé de faire croire à ses lecteurs que le vice de procédure de l’affaire Blanrue/Faurisson était dû au réseau et connaissances maçonniques de Paul-Éric Blanrue ! Un pathétique et piètre écrivaillon sectateur fidèle, à la solde du gourou, a même eu le culot de poster les mots suivants : « Un supplétif est un stipendié. Il sera toujours rétribué pour sa basse besogne. Le surhomme nietzschéen de Venise [ndlr : Blanrue] vient d’être relaxé par ses frères de la dix-septième loge du tribunal de Paris pour son documentaire apologétique du Professeur » !

Sauf que, comme toujours, Grosal s’est planté magistralement puisque le parquet a fait appel de cette décision et que la partie judiciaire continue. Quel imbécile faut-il être pour diffamer bêtement les gens de la sorte, se faire contredire immédiatement par les faits et continuer malgré tout à faire comme si de rien n’était ?!! Le Subutex® n’excuse pas tout, la bêtise profonde et l’imbécillité crasse du personnage y sont pour beaucoup… Qu’il continue à creuser, nous on savoure.

Pour finir, les gens attendent toujours (ça fait près d’un an maintenant) les réponses à nos accusations graves : P. Péninque-GODF-Cahuzac, homosexuel, faux diplôme de boxe, moto Godet Égli-Vincent de luxe à 70.000 € (c’est bon les dons des pigeons !), faux diplôme de sociologue, drogué au Subutex®,…


Procès du documentaire « Un Homme » de Blanrue : le Parquet (autrement dit l’État) fait appel de la décision de relaxe prononcée pour Faurisson, George et Blanrue par le Tribunal. Nous vous y donnons rendez-vous dès que nous avons la date. Ce sera l’occasion de revoir nos meilleurs amis et de rappeler, preuve à l’appui, que Yann Moix trouvait ce film « excellent ».

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)