BINTI


N’est-ce pas le gourou sénile qui nous expliquait que toute cette affaire Binti n’était que virtuelle – sur le net – et qu’il suffisait d’aller dans la vie réelle pour voir qu’il ne se passait absolument rien ! Il disait ceci tranquillement assis sur son canapé rouge lors de sa vidéo de défense suite à cette affaire en novembre 2014. Le 1er octobre prochain, lorsqu’il sera dans les locaux de la police, il pourra demander, gentiment si possible, à monsieur le policier où sont les boutons Ctrl + Z afin de revenir en arrière, voire Ctrl + Alt + Supp. afin de redémarrer le commissariat…


Injures, menaces… Alain Soral convoqué par la justice en octobre

Le polémiste d’extrême droite est convoqué par la justice dans une affaire qui l’oppose à une femme noire de 33 ans, Binti Bangoura. Cette ex-mannequin avait entamé une relation virtuelle avec Alain Soral l’année dernière, avant d’être victime d’une rafale de textos racistes et menaçants… Les deux parties ont rendez-vous devant le juge le 1er octobre.

Alain Soral fait face à une rentrée agitée. Elle a commencé par la publication au début du mois d’un mettant à mal « le système Soral »*. Elle se poursuit avec la convocation, le 1er octobre prochain, sur citation directe, du polémiste d’extrême droite devant le tribunal de Paris pour « injures raciales », « menaces », « harcèlement » et « envois réitérés de messages malveillants ». Cette audience – une dizaine d’autres procédures sont actuellement en cours contre lui – s’inscrit dans le cadre de « l’affaire Binti » que Marianne avait  en novembre 2014.

« L’audience à venir est une étape de procédure avant que l’affaire ne soit jugée sur le fond, souligne l’avocat de la plaignante, Maître Honegger. Mais c’est un moment qui reste symboliquement important pour ma cliente qui vit l’enfer depuis près d’un an et qui attendait de pouvoir se défendre sur le terrain judiciaire ». A l’époque, le 16 novembre, Binti Bangoura, une ex-mannequin cherchant à se reconvertir dans la musique, avait déposé plainte pour « injures à caractère racial, menaces et violation des données informatiques » contre Soral.

[…]